Accès direct au contenu
 
 

Aide d’urgence : prendre en compte les personnes handicapées

Urgence
International

En situation de crise, les personnes handicapées sont souvent les oubliées de l’aide humanitaire. Raison pour laquelle en mai 2016, Handicap International a lancé avec d’autres organisations la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide d’urgence[1]. Plus de 150 Etats, organisations humanitaires, bailleurs et réseaux associatifs l’ont déjà rejointe.

Aide d'urgence

Dinesh Rana, 22 ans, est le président du comité de gestion des catastrophes de Shankarpur (DMC), essayant un fauteuil roulant pour accéder à une pompe à eau surélevée. | ©B.Blondel / Handicap International

Conditions de vie très difficiles, besoins spécifiques des personnes vulnérables négligés, manque d’accès aux services de santé, aux infrastructures sanitaires… Voici les réalités souvent endurées par des personnes handicapées lors d’une catastrophe naturelle (séisme, cyclone…) ou un conflit.

« Les  organisations humanitaires sont encore trop peu actives  pour inclure les personnes handicapées et répondre à leurs besoins lors d’une urgence ou une crise, explique Camille Gosselin, responsable du plaidoyer humanitaire à Handicap International. L’objectif de la charte que nous avons lancé il y a un an était double : susciter une prise de conscience de la communauté humanitaire et rassembler organisations et bailleurs autour de principes communs pour prendre en compte des personnes handicapées. »

C’est un beau succès. La Charte a déjà été adoptée par plus de 150 Etats, organisations humanitaires, bailleurs et réseaux associatifs. Elle appelle toutes les institutions impliquées dans l’aide humanitaire à faire évoluer leurs pratiques pour mieux inclure les personnes handicapées, les faire participer aux décisions et assurer que les services humanitaires soient réellement pour tous. Aujourd’hui, nous souhaitons que plus d’Etats et d’organisations humanitaires rejoignent cette charte et mettent pleinement en œuvre ses principes.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30.000 victimes d’armes explosives en 2019, dont une majorité de civils
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Technologie

30.000 victimes d’armes explosives en 2019, dont une majorité de civils

Alors que Handicap International se bat pour mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zone urbaine, un rapport révèle que 29.499 personnes ont été tuées ou blessées par ce type d’engin en 2019 dans le monde. 66% d’entre-elles étaient des civils.

Haïti : l'intervention de Handicap International suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti : l'intervention de Handicap International suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, Handicap International a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

Philippines : HI distribue des kits d’hygiène aux victimes du typhon Kammuri
© Cyclocane
Urgence

Philippines : HI distribue des kits d’hygiène aux victimes du typhon Kammuri

HI et ses partenaires se préparent à distribuer des kits d’hygiène et de réparation de maisons suite au passage du typhon Kammuri qui a affecté près de 760 000 personnes aux Philippines début décembre.