Go to main content
 

« Jusqu’à quand ? »

Réadaptation Urgence
Syrie

Omar a 32 ans et vient de Syrie. Il a trouvé refuge en Jordanie et vit dans le camp d’Azraq depuis plusieurs années. Victime de torture dans son pays, il est encore traumatisé par les évènements qu’il a vécu et il est suivi par Handicap International dans le cadre de sessions de réadaptation et du soutien psychologique.  

Omar_témognage

Omar, dans la salle de réadaptation d’Azraq. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mozambique : les survivants handicapés ont besoin d’une aide plus importante
© C.Briade/HI
Urgence

Mozambique : les survivants handicapés ont besoin d’une aide plus importante

État des lieux en vidéo et photos au Mozambique, trois semaines après le passage du cyclone Idai. Claude Briade, envoyé sur place pour suivre les équipes de Handicap International, fait le point sur la situation depuis la ville de Beira.

Récoltes détruites au Mozambique : Handicap International s’apprête à distribuer des rations alimentaires
© Fabrice Renoux / HI
Urgence

Récoltes détruites au Mozambique : Handicap International s’apprête à distribuer des rations alimentaires

Dans les régions du Mozambique dévastées par le cyclone Idai, l’insécurité alimentaire devrait grimper en flèche dans les prochains mois. Handicap International distribuera de l’aide alimentaire à 12 000 familles.

Tensions à Gaza : éviter de nouveaux blessés avec des risques d’invalidité
© Oriane Van De Broeck / HI
Réadaptation Santé Urgence

Tensions à Gaza : éviter de nouveaux blessés avec des risques d’invalidité

A quelques jours de l’anniversaire de la Grande Marche pour le retour, le 30 mars prochain, HI s’inquiète du regain de tension à Gaza ces dernières semaines. De nouvelles violences pourraient engendrer un flot de blessés et ce, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés. HI appelle toute les parties à la modération et à éviter des violences qui auraient des conséquences désastreuses pour la population civile.