Go to main content
 

Premiers pas avant le retour à l’école

Réadaptation
Libye

Yamin est une petite fille de 4 ans et vit dans la région de Tripoli. Elle est atteinte d’une légère paralysie cérébrale depuis sa naissance. Avec Handicap International (HI), elle commence à apprendre à marcher.

Yasmin au centre de rééducation avec son père | Handicap International

« Son père travaille et sa mère est femme au foyer. Ils ont deux petites filles, dont Yasmin. Avec sa paralysie cérébrale, Yasmin a des problèmes d’équilibre et des difficultés à se déplacer sans soutien. Avant la rencontre avec HI, elle n’avait jamais pu marcher car son père n’avait pas les moyens de payer les soins dont elle avait besoin », explique Mohammed Abufayed, travailleur social pour HI.

Handicap International a rencontré Yasmin en août dernier, suite à un signalement d’une autre organisation de solidarité.  . HI l’a accueilli avec son père à la clinique du camp d'Al-Falah à Tripoli et lui a dispensé des soins de réadaptation, un soutien social ainsi qu’un fauteuil roulant et un déambulateur. L’association a également informé la famille sur les centres de santé où elle pourrait obtenir les soins nécessaires à  la santé de leur fille. Elle est maintenant en mesure d’aller à l’école, ce qui est un vrai changement dans sa vie de petite fille. Elle parvient aussi à  se rendre à ses séances de réadaptation plus facilement.

Depuis décembre 2016, Handicap International a mis en place des équipes mobiles qui vont à la rencontre des déplacés et des réfugiés à Tripoli et dans sa périphérie pour identifier les personnes vulnérables dont les personnes handicapées, fournir le cas échéant le matériel dont elles ont besoin (fauteuils roulants, béquilles…) apporter une aide en réadaptation ou psychologique, ou les aiguiller sur les services existants. En parallèle, Handicap International apporte un appui technique à 11 centres de santé. Depuis décembre 2016, Handicap International a évalué et fournit une aide adaptée à 1 850 bénéficiaires.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI
© France 3 - Mars 2018

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI

Gniep Smoeun avait 10 ans lorsqu'elle a eu la jambe arrachée par une mine antipersonnel au Cambodge en plein conflit khmer rouge. Aujourd'hui infirmière à Rennes, elle a voulu retourner sur place avec sa fille et le médecin qui l'a sauvée, un certain Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International.
Découvrez le reportage diffusé sur France 3 fin mars.

« REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE : faisons avancer la réadaptation »
© Nadia Todres/HI

« REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE : faisons avancer la réadaptation »

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, Handicap International (HI) organise un évènement à Port-au-Prince, en Haïti, qui vise à mobiliser les autorités au sujet de la thématique de la réadaptation dans le pays. HI propose notamment une exposition photo et un concert, qui sera donné par le chanteur B.I.C., star haïtienne et ambassadeur de l’association.

Soutenir psychologiquement parents et enfants réfugiés
© Muhammad Azharul Islam / HI

Soutenir psychologiquement parents et enfants réfugiés

Ayesha Begum a 22 ans. Elle est réfugiée au Bangladesh depuis début septembre où, avec ses trois enfants, elle a rejoint ses frères dans un abri temporaire aux abords du camp de Kutupalong. Son mari a été tué. Elle participe au club des parents organisé par HI pour apporter un soutien psychosocial aux mères réfugiées.