Go to main content

Nous avons 6 mois pour gagner

STOP
aux bombardements

STOP
aux bombardements

nous avons 6 mois pour gagner
nous avons
6 mois
pour gagner
STOP
aux bombardements
nous avons
6 mois
pour gagner

Nous demandons au
Grand Duché du Luxembourg et aux autres États de :

Nous demandons au Grand duché du Luxembourg et aux autres États de :

1
Signer une déclaration politique contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées
2
Condamner fermement cette pratique inhumaine qui menace les civils
3
Reconnaître les droits des survivants et des communautés frappées
4
S’assurer que les victimes bénéficient d’un accompagnement adapté.
1
Signer une déclaration politique contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées
2
Condamner fermement cette pratique inhumaine qui menace les civils
3
Reconnaître les droits des survivants et des communautés frappées
4
S’assurer que les victimes bénéficient d’un accompagnement adapté.
90%
des victimes
d'armes explosives
en zones peuplées
sont des civils

90%
des victimes d'armes explosives
en zones peuplées
sont des civils

90%
des victimes d'armes explosives
en zones peuplées
sont des civils

Nous avons 6 mois pour gagner

Nous avons 6 mois pour gagner

À partir du 1er octobre, il ne restera que 6 mois pour convaincre un maximum d'Etats de signer une déclaration politique internationale visant à protéger les civils contre les bombardements.

À partir du 1er octobre, il ne restera que 6 mois pour convaincre un maximum d'Etats de signer une déclaration politique internationale visant à protéger les civils contre les bombardements.

  • 1997

    Traité d'Ottawa interdisant les mines anti-personnel

    Signature : 1997

    Entrée en vigueur : 1999

    Ratification : 162 États en 2019

    Le traité interdit d’utiliser, de stocker, de produire et de transférer des mines antipersonnel. Les États parties sont tenus de détruire leurs stocks.

    Handicap International est co-lauréate du Prix Nobel de la Paix pour son rôle crucial dans l’élaboration de ce traité

  • 2008

    Traité d’Oslo interdisant les bombes à sous-munitions (BASM)

    Signature : 2008

    Entrée en vigueur : 2010

    Ratification : 108 États en 2019

    Le traité interdit d’utiliser, de stocker, de produire et de transférer les BASM. Les États parties sont tenus de détruire leurs stocks.

    Handicap International, membre fondateur de la Coalition contre les sous-munitions, participe à la signature du Traité d’Oslo.

  • 2014-2018

    Notre campagne "Stop Bombing civilians"

    Handicap International mène une intense campagne de plaidoyer auprès des parlementaires et des gouvernements de chaque pays.

    Handicap International a également participé à la première commission de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le désarmement et la sécurité internationale en octobre 2018.

    Au luxembourg, vous avez été plus de 9000 à signer notre pétition internationale contre le bombardement des civils en zone peuplée.

  • Octobre 2019

    Conférence de Vienne contre le bombardement des civils en zones peuplées

    Le groupe d’États travaillant sur le bombardement des civils en zones peuplées s’est rencontré le 12 avril 2019 à Genève.

    L’Autriche, leader dans le groupe, accueillera une conférence les 1 et 2 octobre 2019 à Vienne pour lancer les travaux d’élaboration d’une déclaration politique contre les bombardements des civils en zones peuplées.

    Au Luxembourg, HI mobilise les citoyens pour interpeller les députés et les appeler à soutenir massivement ce processus.

    La Pyramide de Chaussure 2019 est un événement phare de cette campagne.

  • Novembre 2019

    Phase de négociation à Genève - Suisse

    En novembre 2019 débutera à Genève la première phase de négociations sur le texte de la déclaration. Elle sera suivie d’une seconde phase en janvier 2020.

  • Printemps 2020

    Adoption de la déclaration à Dublin - Irlande

    Le Processus d’adoption : la déclaration finale sera ouverte à signature par les États, tous invités pour cette nouvelle occasion de changer l’Histoire.

  • Traité d'Ottawa

    Le traité interdit d’utiliser, de stocker, de produire et de transférer des mines antipersonnel. Les États parties sont tenus de détruire leurs stocks.

    Handicap International est co-lauréate du Prix Nobel de la Paix pour son rôle crucial dans l’élaboration de ce traité

  • Traité d’Oslo interdisant les bombes à sous-munitions (BASM)

    Le traité interdit d’utiliser, de stocker, de produire et de transférer les BASM. Les États parties sont tenus de détruire leurs stocks.

    Handicap International, membre fondateur de la Coalition contre les sous-munitions, participe à la signature du Traité d’Oslo.

  • Handicap International mène une intense campagne de plaidoyer auprès des parlementaires et des gouvernements de chaque pays.

    Handicap International a également participé à la première commission de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le désarmement et la sécurité internationale en octobre 2018.

  • Conférence de Vienne contre le bombardement des civils en zones peuplées

    Au Luxembourg, Handicap International mobilise les citoyens pour interpeller les députés et les appeler à soutenir massivement ce processus.

    La Pyramide de Chaussure 2019 est un événement phare de cette campagne.

  • Phase de négociation à Genève - Suisse

    En novembre 2019 débutera à Genève la première phase de négociations sur le texte de la déclaration. Elle sera suivie d’une seconde phase en janvier 2020.

  • Adoption de la déclaration à Dublin - Irlande

    Le Processus d’adoption : la déclaration finale sera ouverte à signature par les États, tous invités pour cette nouvelle occasion de changer l’Histoire.

LES CIVILS EN PREMIÈRE LIGNE

PAYS FRAPPÉS PAR LES
ARMES EXPLOSIVES EN 2018

Pays et autres territoires contaminés par des mines, bombes à sous-munitions et restes explosifs de guerre

Pays dans lesquels la contamination est suspectée

SYRIE
— 
Depuis 2011, plus de 80.000 personnes ont été victimes d’armes explosives, 88 % étaient des civils. 10 millions de syriens vivent aujourd’hui sous la menace des restes explosifs de guerre.  Handicap International estime qu’il faudra 50 ans pour déminer la Syrie. 

YÉMEN 
— 
Entre 2015 et 2018,  16 300 individus ont été victimes d’armes explosives,  dont 77 % étaient des civils.
Les bombardements aériens  sont responsables de 84 % des victimes civiles. 

LAOS 
— 
Bombardée massivement par l’armée américaine il y a 50 ans, le Laos vit toujours sous  la menace des restes explosifs 
de guerre. Depuis 1964 on compte 50 754 victimes.  Le Laos reste à ce jour le pays 
le plus contaminé du monde. 

CAMBODGE
— 
La guerre civile cambodgienne s’est achevée en 1975. Pourtant, entre 1979 et aujourd’hui, plus de 64 000 personnes ont été tuées ou blessées à cause des restes explosifs de guerre.  

HI LUXEMBOURG

140, rue Adolphe Fischer
L-1521 Luxembourg
+352 42 80 60-1

HI LUXEMBOURG

140, rue Adolphe Fischer
L-1521 Luxembourg
+352 42 80 60-1

Rejoignez-nous sur :