Go to main content
 

1 million de réfugiées Sud-Soudanais en Ouganda

Depuis le début de la guerre civil au Soudan du Sud en 2013, l’Ouganda a été un refuge sûr pour les personnes  fuyant la guerre. Le 16 août dernier, le gouvernement ougandais et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont annoncé que le seuil des 1 million de réfugiés Sud-Soudanais en Ouganda a été atteint. Handicap International (HI) lance en septembre prochain des activités pour aider les nouveaux arrivants.

Omot Ochang_Kenya

Omot Ochang, une jeune fille souffrant d’une paralysie cérébrale, et sa mère à l’accueil d’un centre de réfugiés au Kenya, en mai 2017. | © P.Meinhardt / Handicap International

Les violences indiscriminées et la grave crise alimentaire dans le Soudan du Sud ont laissé des communautés entières sans aucune autre alternative que celle de fuir. À la fin de l'année, plus de 2,1 millions de victimes de la crise auront cherché refuge dans les pays voisins, principalement le Soudan, l'Éthiopie et l'Ouganda.

L'Ouganda est devenu le pays accueillant le plus grand nombre de réfugiés, avec un pic vertigineux des arrivées: 750.000 Sud-Soudanais ont cherché refuge en Ouganda au cours des 12 derniers mois seulement.

Avec des centaines de nouvelles arrivées chaque jour, les besoins humanitaires sont immenses. Cette crise manque toujours largement de financement.

HI lance des activités pour aider les nouveaux réfugiés en septembre prochain. Dany Egreteau, responsable des interventions d'urgence à HI, explique pourquoi cette intervention, axée sur les réfugiés les plus vulnérables, est essentielle : « Les réfugiés vulnérables, dont les personnes âgées, les mères de famille seules, les personnes handicapées, les enfants isolés, etc., ont des besoins spécifiques afin de rester en sécurité et en bonne santé. Ils font face à des risques beaucoup plus élevés d'abus, de discrimination ou de refus d'accès aux services essentiels ».

Les activités de HI comprendront le renforcement de la sécurité alimentaire, le soutien psychologique aux réfugiés traumatisés, la formation du personnel des ONG pour mieux inclure les personnes handicapées et d'autres groupes vulnérables, le référencement des personnes nécessitant une aide humanitaire en les orientant vers les services appropriés...

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Népal : Nirmala et Khendo, inséparables
Khendo (à droite) et Nirmala se sont rencontrées à l'hôpital après le séisme de 2015. Depuis, elles ne se quittent plus. ©Elise cartuyvels/HI

Népal : Nirmala et Khendo, inséparables

Le 25 avril 2015, un violent séisme secouait le Népal. À des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo étaient ensevelies sous les décombres. Amputées d’une jambe, elles se rencontrent à l’hôpital, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec les kinésithérapeutes de HI et réapprennent à marcher. Trois ans plus tard, elles sont devenues inséparables, vont à l’école ensemble et rêvent de danser.

3 ans après le séisme HI poursuit son aide aux victimes
Khendo, victime du séisme, avec Sudan son kinésithérapeute | © Elise Cartuyvels / HI

3 ans après le séisme HI poursuit son aide aux victimes

Il y a trois ans, la terre tremble au Népal. Plus de 8 000 personnes perdent la vie, et plus de 22 000 autres sont blessées. HI, présente sur place, intervient immédiatement auprès des personnes affectées, et vient en aide à plus de 15 000 personnes.

HI, le lien entre Betzdorf et le Cambodge
© N. Neubert/ commune de Betzdorf

HI, le lien entre Betzdorf et le Cambodge

Handicap International Luxembourg s’est vu remettre un chèque de 1.000 euros de la part du Bourgmestre de la commune de Betzdorf, Monsieur Jean-François Wirtz.