Go to main content

Les activités de Handicap International au Luxembourg

Au Luxembourg, les activités de Handicap International sont concentrées sur cinq grands axes : i) l’éducation au développement et la sensibilisation (EDS) ; ii) le plaidoyer politique ; iii) la collecte de fonds ; iv) le suivi de projets terrain et l’appui technique ; v) l’information et la communication

Une jeune bénéficiaire au centre de réadaptation de Kampong Cham

Une jeune bénéficiaire au centre de réadaptation de Kampong Cham | © A. Massolin-Toussaint | Handicap International

1. L'ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT ET LA SENSIBILISATION (EDS)

Répondant à un mandat qui a pour but l’intégration et l’autonomie de la personne handicapée et la défense de leurs droits dans les régions du monde où intervient Handicap International, c’est à travers plusieurs activités, telles que les interventions scolaires, événements ou rencontres avec le public, que l’association remplit tout d’abord une mission  d’information et de sensibilisation sur les différentes thématiques en faveur desquelles l’association agit.  Il s’agit de faire changer les mentalités et les idées reçues afin de favoriser une prise de conscience.

Partenaires d’indignation

Le mouvement Handicap International repose sur une indignation commune face au manque de considération des plus vulnérables et plus précisément les personnes en situation de handicap. La sensibilisation entraine souvent la mobilisation citoyenne des publics touchés par la cause. Ils deviennent ainsi « partenaires d’indignation » et s’engagent à nos côtés de la manière qui leur convient le mieux en devenant, relais de messages auprès de leur communauté, signataires de pétitions, bénévoles, partenaires, mécènes ou bien donateurs privés.  

2. LE PLAIDOYER POLITIQUE

Handicap International agit et milite pour porter la voix de ceux qui n’ont pas les moyens de le faire et combattre les injustices. Parce qu’apporter soins ou prothèses ne suffit pas, il est nécessaire de favoriser des prises de conscience et des engagements politiques concrets à niveau national et international en faveur de la coopération au développement, de l’action humanitaire ou du soutien aux victimes civiles mutilées par des armes explosives telles que les mines antipersonnel, les bombes à sous-munitions ou autres engins de guerre.

Au Luxembourg, cette activité est menée en étroite collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et européennes sur base d’une longue expérience et expertise terrain de l’association.  

3. LA COLLECTE DE FONDS

Pour venir en aide aux plus vulnérables sur le terrain dans le cadre de projets de développement ou d’urgence, il est important d’avoir les fonds nécessaires pour assurer un projet durable sur le court, moyen ou le long terme. Handicap International bénéficie pour cela de plusieurs sources de financement qui s’étendent des dons privés au financement institutionnel.

L’association met en avant trois systèmes de contrôle pour garantir la bonne utilisation des dons :

  1. la gestion de projets : quatre personnes de l’équipe luxembourgeoise de gestion de projets se rendent régulièrement sur les terrains pour vérifier la bonne gestion et la bonne utilisation des fonds dédiés aux projets.
  2. le statut d’organisation non gouvernementale (ONG) agréée par le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) luxembourgeois : En tant qu’organisation  agréée et cofinancée par le MAEE, Handicap International a un devoir de transparence et de professionnalisme.
  3. la révision des comptes par un organisme externes : chaque année, les comptes de Handicap International sont audités et validés par un organisme indépendant, Ernst & Young.

4. LE SUIVI DE PROJETS TERRAIN ET APPUI TECHNIQUE

Handicap International est présente dans 59 pays, assurant 341 projets de développement et ou d’aide humanitaire. Actuellement, 21 projets de développement bénéficient d’un financement privé et / ou institutionnel luxembourgeois. Ceux-ci sont alors supervisés par quatre spécialistes basés au Luxembourg, qui assument ce suivi stratégique et financier par un contact permanent avec les acteurs et des missions régulières sur le terrain.

L’ensemble du réseau Handicap International dispose de plusieurs groupes d’experts dans différents domaines. Ainsi, au Luxembourg, trois référents en déminage, réadaptation et éducation inclusive sont aussi appelés à fournir un appui technique aux équipes de terrain. Cet appui se traduit par le renforcement des capacités des partenaires, le conseil aux projets, la dispense de formations, la capitalisation d’expertise et le networking professionnel.

Pour certains de ces projets, qui bénéficient d’un financement luxembourgeois, l’appui technique se combine avec un suivi stratégique et financier, optimisant ainsi les ressources de luxembourgeoises.

5. L'INFORMATION ET LA COMMUNICATION

Pour aller plus loin

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées
© humanitariandisabilitycharter.org
Insertion Urgence

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées

La Charte pour l'inclusion des personnes handicapées dans l'action humanitaire a été élaborée en 2016 par Handicap International et plus de 70 partenaires. Elle compte déjà plus de 200 signataires dont 25 États, l’Union européenne, plusieurs agences des Nations Unies, des organisations humanitaires et des associations de personnes handicapées.

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés
© O. Van De Broeck / HI
Insertion Réadaptation

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés

HI a mené une enquête en 2018 pour comprendre la situation des personnes handicapées parmi les réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, et les obstacles qu’elles rencontrent dans leur accès à l’aide humanitaire. Réfugiés en Jordanie, Zyad et sa famille ont fait partie des personnes interviewées.

Journée internationale des droits de l'homme
© Kate Holt/HI
Droit

Journée internationale des droits de l'homme

Être soigné, aller à l'école, travailler, s'exprimer, faire du sport, avoir des loisirs… Pour que ces droits fondamentaux soient les droits de tous et que les plus vulnérables ne soient plus exclus de la société, Handicap International agit, dans près de 60 pays, pour en promouvoir le respect.