Go to main content
 

Bangladesh : Handicap International mobilisée auprès des Rohingyas

Urgence

Près de 400 000 Rohingyas sont arrivés au Bangladesh depuis fin août, fuyant la Birmanie voisine. Handicap International intervient dans ce contexte d’urgence et apporte un soutien à ces familles, dont les besoins sont immenses.

Photo archive | S. Ahmed

Près de 400 000 personnes de la minorité Rohingyas ont traversé la frontière pour venir trouver refuge au Bangladesh depuis fin août dernier. Ces nouveaux arrivants, qui rejoignent les centaines de milliers de Rohingyas déjà présents dans le pays (entre 300 000 et 500 000 personnes) ont besoin de nourriture, d’eau potable, d’un accès aux installations sanitaires, de soins de santé,  de séances de réadaptation et d’un logement.

Près de 10 000 personnes aidées
Active depuis 2007 dans les deux camps de réfugiés, les abris de fortune et les communautés d’accueil à Teknaf et à Ukhiya (districts de Cox Bazar), Handicap International mobilise actuellement ses équipes auprès des nouveaux arrivants. L’association identifie les personnes les plus vulnérables (enfants, femmes enceintes, femmes isolées, personnes âgées ou handicapées, etc.) et évalue leurs besoins (santé, réadaptation, logement,etc.). Elle distribue des kits de protection (comprenant notamment des lampes torches, matelas et couvertures), des kits d’hygiène (savon, eau..), et des kits logement (bambous, bâches, etc.), fournit des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, etc.) et mène des séances de réadaptation auprès de 1 850 ménages, soit près de 10 000 personnes.

L’association propose également un soutien psychologique aux personnes les plus fragiles afin de les aider à surmonter leurs traumatismes. Handicap International oriente aussi les personnes ayant des besoins spécifiques (accès à l’éducation, etc.) auprès d’organisations partenaires capables de les prendre en charge.  Pour Handicap International, la priorité est d’être auprès des familles les plus fragiles, qui ont besoin d’un soutien concret et immédiat.

Face à l’afflux quotidien extrêmement élevé de Rohingyas au Bangladesh – 15 000 nouveaux arrivants par jour, Handicap International va renforcer son intervention afin de pouvoir répondre aux besoins grandissants de ces populations.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Insertion Réadaptation Urgence

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Au chevet des victimes dès le lendemain du séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI poursuit ses actions, notamment afin d’assurer des services de réadaptation de qualité.

« J'ai eu la peur de ma vie »
© Brice Blondel / Handicap International
Urgence

« J'ai eu la peur de ma vie »

Dans l’Agenda 2030, le climat est placé au cœur du développement. Les effets négatifs du changement climatique sont particulièrement visibles dans les pays en développement, qui sont aussi les plus vulnérables, avec des conséquences graves pour l’environnement et les hommes, pour les personnes handicapées tout particulièrement. Du fait de leur mobilité limitée, d’un accès restreint aux transports et à l’information ainsi que l’absence de systèmes d’assistance spécifiques, les personnes handicapées sont souvent les premières victimes des catastrophes naturelles.

Yémen : Déclaration commune des ONG sur les accords conclus par les parties belligérantes
© HI
Urgence

Yémen : Déclaration commune des ONG sur les accords conclus par les parties belligérantes

Les organisations humanitaires installées au Yémen tiennent à féliciter les parties au conflit pour la coopération et la persistance qui ont abouti à des accords les plus positifs enregistrés pour les civils yéménites depuis plus de trois ans. Ces accords représentent une étape importante dans la mise en place d'une paix réelle et durable au Yémen et pourraient avoir un impact sur cette crise humanitaire qui touche des millions de personnes.