Accès direct au contenu
 
 

Bruno Leclercq, Directeur de HI pour la Palestine témoigne « Les soins psychologiques que HI propose aux patients sont fondamentaux »

Urgence
Palestine

Plus de 3 000 personnes ont été blessées par balles depuis le début des manifestations à la frontière entre Gaza et Israël. Si nombreuses blessures nécessitent plusieurs interventions chirurgicales et des soins de réadaptation sur le long terme, le soutien psychologique offert par HI est aussi fondamental.

Ce jeune garçon de 11 ans a été blessé lors d’une manifestation à Gaza le 12 mai dernier.

Ce jeune garçon de 11 ans a été blessé lors d’une manifestation à Gaza le 12 mai dernier. | ©Ali Jadallah/Anadolu Agency/AFP

Le constat de Bruno Leclercq, Directeur de Handicap International pour la Palestine, est lucide : les soins d’urgence aux blessés sont essentiels et doivent être procurés immédiatement, afin d’éviter l’apparition du handicap.

Celui-ci ajoute « Les soins psychologiques que HI propose aux patients sont fondamentaux. Les victimes ont vécu un traumatisme, certaines risquent de perdre une jambe, ou de se retrouver immobilisées pendant des mois. Ces accidents entrainent beaucoup de peine, et les personnes affectées doivent soudainement repenser intégralement leur vie quotidienne. C’est très dur ».

Les 10 équipes d’urgence envoyées sur place par HI ont commencé à travailler en procurant des soins d’urgence et de réadaptation aux blessés de Gaza et en apportant un soutien psychologique aux populations affectées. Dans cette équipe, on retrouve des ergothérapeutes, de kinés, infirmiers mais aussi des travailleurs sociaux et psychologues.

Bruno Leclercq poursuit : « Aujourd’hui, à Gaza, on sent une morosité, une forme de désespoir. Cette situation ne fait que détériorer un contexte social et économique déjà très fragile. En parallèle, les populations affectées font preuve d’une vrai résilience et de beaucoup de courage ».

L’objectif d’HI à Gaza est de venir en aide à 1 500 personnes blessées, et conseiller plus de 7000 proches de blessés sur la gestion des blessures, la réadaptation et le soutien psychologique. 

 

Sur le même sujet, voir aussi : Les blessés ont un besoin urgent de réadaptation fonctionnelle. HI se mobilise et déploie ses équipes


Pour faire face aux besoins des victimes, nous avons besoin de vous.
Venez en aide aux populations civiles
.

 

JE FAIS UN DON EN LIGNE ›

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI sillonne Beyrouth pour accompagner les blessés
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI sillonne Beyrouth pour accompagner les blessés

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nour Khalaf, 33 ans, souffre d'une douleur chronique au bas du dos, aggravée lorsqu’elle est tombée lors de la deuxième explosion.

Liban : « Le toit de ma cuisine s'est effondré sur moi »
© Tom Nicholson / HI
Urgence

Liban : « Le toit de ma cuisine s'est effondré sur moi »

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Chakif Mia, 36 ans, est gravement blessé à la jambe.

 

HI à Beyrouth: « Vous êtes les premières personnes à venir me voir »
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI à Beyrouth: « Vous êtes les premières personnes à venir me voir »

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.