Goto main content
 
 

Coulées de boues meurtrières à Freetown, Handicap International mobilisée

Plus de 300 personnes ont été tuées, lundi 14 août, par des inondations et des glissements de terrain à Freetown, capitale de la Sierre Leone, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays. 3 000 personnes se retrouvent sans abri. Handicap International se mobilise pour venir en aide aux plus vulnérables.

Freetown_coulée de boue

Un quartier touché par les coulées de boues à Freetown | ©Handicap International

Un bilan provisoire fait état de 312 morts. Plusieurs centaines d’habitants dont de nombreux enfants pourraient être portés disparus. Au total, 13 sites dans Freetown et sa périphérie ont été dévastés par les inondations et les coulées de boues lundi dernier.

La Sierra Leone est un des pays les plus pauvres au monde. Handicap International se mobilise pour soutenir les autorités locales dépassées par cette catastrophe sans précédent : l’association a immédiatement déployé une équipe de 10 personnes pour participer à l’identification et à l’enregistrement des victimes. Une cellule psychologique constituée de 5 autres personnes vient en soutien aux familles des victimes et aux survivants.

Handicap International se tient prête à renforcer dans les prochaines semaines son aide spécifique aux plus vulnérables, en mettant en place des soins de réadaptation et des programmes de soutien psycho-social.

Handicap international est présente en Sierra Leone depuis 1996. Elle y mène des actions pour intégrer les enfants handicapées à l’école. En 2016, l’association a participé activement à la lutte contre l’épidémie Ebola qui a infecté près de 15 000 personnes et tué 4 000 en organisant le transport des malades vers les centres de soins.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Camille BARBI
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 20
c.barbi@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »
© B.Blondel / HI
Mines et autres armes

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »

Après 10 ans de guerre, la Syrie est totalement contaminée par les restes explosifs, une contamination qui est du jamais-vu pour les experts. Quand le conflit cessera, le déminage et la reconstruction seront extrêmement complexes. Explications d’Emmanuel Sauvage, directeur de la réduction de la violence armée chez HI.

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie
© S.Khlaifat/HI
Mines et autres armes Réadaptation

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie

En 2015, Salam ramassait des olives dans un champ près de chez elle, en Syrie. Elle a trouvé un drôle de morceau de métal, une petite bombe, qui a explosé. Elle avait tout juste 5 ans.

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D
© HI 2020
Réadaptation

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D

HI utilise la télémédecine et l’impression 3D pour fournir des services de rééducation physique aux réfugiés. Résultat : plus de mobilité mais aussi un espoir retrouvé.