Go to main content
 

Crise alimentaire en Afrique de l’Est : Handicap International intervient

Urgence
Ethiopie Somaliland Soudan du Sud

En Afrique de l'Est, toute une population fuit l'insécurité et la famine. Handicap international craint que de nombreuses personnes déplacées, totalement démunies, ne soient laissées pour compte. Nos équipes sur le terrain se mobilisent pour que tous aient accès à l’aide humanitaire. 

Au Somaliland une équipe de repérage rencontre une famille déplacée à cause de la sécheresse et de la pénurie alimentaire, mai, 2017 | © R.Duly / Handicap International

Somaliland & Puntland

Jeroen Stol, Responsable du Programme :

« Une de nos équipes rentre tout juste  du Somaliland qui a été sévèrement touché par la sécheresse et les pénuries alimentaires. Elle rapporte que de nombreuses familles rencontrées à Hargeisa ont dû abandonner leurs terres et leur bétail. Il leur est maintenant difficile de soigner leurs enfants ou les membres de leur famille qui ont un handicap. Handicap International fera tout pour leur venir en aide ».

Notre Intervention :

  • En coordination avec les autres organisations humanitaires, s’assurer que chacun ait accès à l’aide humanitaire (nourriture, eau, soins).
  • Fournir des soins basés sur de la stimulation physique pour les enfants atteints de malnutrition.

Soudan du Sud

Paul Critchley, Responsable du Programme :

« Pour le moment il est très difficile d'accéder à la population en détresse à cause des routes trop dangereuses ou impraticables après la saison des pluies. La population est déplacée, malnutrie et traumatisée. Ses besoins de santé, qu’ils soient physiques ou psychologiques, sont considérables. »

Notre Intervention :

  • Les voltigeurs de l’association s’efforcent d’accéder à toutes les zones du pays afin d’identifier les personnes ayant des besoins spécifiques (soutien psychologique, en réadaptation, besoin d’équipement pour la mobilité, etc.). Ils fournissent des fauteuils roulants, des béquilles, etc., tout en assurant que les personnes les plus vulnérables sont prises en compte par l’aide humanitaire.
  • A ce titre, Handicap International forme les professionnels de la santé à la prise en charge des personnes handicapées ou vulnérables et renforce le soutien psychosocial auprès des réfugiés qui souffrent de traumatisme psychique.

Éthiopie

Fabrice Vandeputte, Responsable du programme :

"Nous faisons face à une situation très compliquée. L'Est du pays a été touché par une sécheresse sévère ; des milliers de Sud-Soudanais frappés par les conflits et la famine dans leur pays se réfugient à l’Ouest de l’Ethiopie. Beaucoup de réfugiés sont des femmes et des enfants qui souffrent de malnutrition."

Notre intervention :

  • En coordination avec les autres organisations humanitaires, s’assurer que toute la population ait accès à l'eau potable et à l'aide alimentaire.
  • Fournir des soins basés sur de la stimulation physique pour les enfants souffrant de malnutrition.
  • S’assurer que les personnes vulnérables et en situation d'exclusion ne soient pas exploitées.
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Cuisine du Monde Madagascar Urgence

Cuisine du Monde Madagascar

Le 25 octobre 2018, venez découvrir des spécialités culinaires de Madagascar dans les locaux de HI Luxembourg.

Tsunami en Indonésie : de nombreuses victimes restent inaccessibles
© CIS-Timor/ HI
Urgence

Tsunami en Indonésie : de nombreuses victimes restent inaccessibles

Les conséquences du séisme puis un tsunami qui ont frappé l’Indonésie continuent de se faire sentir. Les phénomènes de liquéfaction, notamment, entraînent l’engloutissement de villages entiers, portant à plus de 10.000 le nombre de blessés et 800 celui des personnes portées disparues.

Tsunami en Indonésie :  « Plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide »
© AFP PHOTO/ADEK BERRY
Urgence

Tsunami en Indonésie : « Plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide »

Un séisme puis un tsunami ont violemment frappé le centre de l’archipel d’Indonésie le 28 septembre, causant plus de 1 400 décès et plus de 2 500 blessés graves. HI, qui a envoyé une équipe d’experts urgence en renfort, coordonne sa réponse avec les organisations locales.