Goto main content
 
 

Cyclone Idai : Handicap International accentue son déploiement pour aider les plus fragiles

Urgence
Mozambique

Pour faire face à la menace qui pèse sur les personnes les plus vulnérables,  HI déploie des renforts supplémentaires au Mozambique.

Au Mozambique, le cyclone IDAI a dévasté la ville de Beira

Au Mozambique, le cyclone IDAI a dévasté la ville de Beira. | © Claude Briade / HI

Plus d’une semaine après le passage du cyclone Idai qui a touché le centre du Mozambique, la situation demeure très critique dans le pays.

 

« De très nombreuses infrastructures ont été touchées, plus de 17 000 maisons, près de 3 000 salles de classe et une quarantaine de centres de santé ont été détruits. C’est une ville de plus de 500 000 habitants qui est ravagée.

Il faut imaginer une ville comme Manchester  au Royaume Uni totalement sous les eaux, avec des rues gorgées d’eau et un réseau de communication qui ne fonctionne plus. Et les difficultés d’accès compliquent toujours les opérations de secours »

Marco Tamburro, directeur de programme pour HI au Mozambique.

Selon les autorités du Mozambique, près de 250 personnes ont trouvé la mort lors du passage du cyclone, mais ce bilan pourrait être beaucoup plus grave, puisque de nombreuses zones n’ont encore reçu aucun secours.


Kits d’urgence

Une équipe de HI entame maintenant une évaluation sur la zone de Beira pour identifier les difficultés d’accès, pour être en mesure ensuite d’orienter des opérations de déblaiement afin de permettre l’acheminement de l’aide humanitaire.

Dans le même temps, d’autres experts de l’urgence sont en cours de déploiement, pour  venir en aide aux populations les plus affectées par la catastrophe. En début de semaine, HI va pouvoir acheminer depuis la France des kits d’urgence qui contiennent des aides à la mobilité, comme des fauteuils roulants, des béquilles, déambulateurs, pour que les personnes blessées, ou les personnes qui ont perdu leurs aides à la marche puisse se déplacer. Plusieurs générateurs, ainsi qu’un kit logistique qui contient le matériel nécessaire pour installer une base provisoire vont également être envoyés.

 

« À Beira, notre bureau a été partiellement détruit. Nous avons donc besoin de ce matériel pour être en mesure de coordonner nos actions au plus près des victimes de la catastrophe », insiste Marco Tamburro.

 

Des experts dépêchés sur le terrain

« Nous renforçons nos équipes pour être en capacité de venir en aide aux personnes les plus vulnérables, très fragilisées. Nous devions ainsi pouvoir fournir une aide alimentaire à plus de 12 000 familles, des kits d’hygiène à plus de 500 familles.

Nous allons également mettre en place des actions pour nous assurer que les personnes les plus fragiles sont prises en compte dans la réponse d’urgence. Quand vous avec des dizaines de milliers  de personnes – voire davantage - qui ont besoin d’aide, il est essentiel que les personnes âgées, les personnes handicapées reçoivent une aide spécifique ».

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Sacha VICIC
Chargé de Communication
(+352) 42 80 60 23
s.vicic@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

 « Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »
© HI
Urgence

« Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »

Témoignage de Jérémy Mouton, chargé de veille et préparation aux urgences pour HI, en direct de la République démocratique du Congo : 

Au Cambodge, les crises se succèdent
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Au Cambodge, les crises se succèdent

Les mesures sanitaires restrictives conduisent à une crise économique désastreuse au Cambodge. Handicap International est au soutien, sur le terrain et à distance. 

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables
© J. De Beaucorps / HI
Urgence

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables

HI vient en aide aux plus vulnérables après les déplacements de populations liées à l’éruption du volcan Nyiragongo à proximité de Goma, au Nord Kivu (République démocratique du Congo).