Go to main content
 

Gaza : Les blessés ont un besoin urgent de réadaptation fonctionnelle. HI se mobilise et déploie ses équipes.

Réadaptation Urgence
Palestine

HI lance ses actions d’aide aux blessés de Gaza et déploie 10 équipes sur place afin de fournir des soins en réadaptation à domicile.                

Un membre de HI soignant un homme Palestinien blessé à cause des bombardements durant la guerre en 2014

Un membre de HI soignant un homme Palestinien blessé à cause des bombardements durant la guerre en 2014 | © M.J. Cole / HI 2014

Flavia Stea Antonini, Responsable des opérations au siège, explique l’intervention de Handicap International : « Les équipes de HI commenceront leurs activités dans quelques jours. Elles ont pour mission d’apporter les soins de réadaptation et le support psychosocial  nécessaires au domicile des blessés rentrés chez eux après une hospitalisation souvent très courte à cause de l’engorgement des hôpitaux »


HI prévoit d’aider 1500 personnes. 7000 aidants (les proches des blessés) recevront également des conseils sur la gestion des blessures, la réadaptation et le soutien psychosocial aux victimes.  Ce programme doit durer 6 mois.


Flavia Stea Antonini poursuit : « Nous commençons ces activités avec 40 professionnels - dont 1 travailleur social, 2 ergothérapeutes, 2 kinésithérapeutes, 1 psychologue et 2 infirmiers par équipe. Nous évaluerons la situation dans les prochains jours : nous allons rapidement voir les types de pathologie auxquels nous sommes confrontés, comment nous sommes capables de gérer le flux des patients, etc. Nous sommes en mesure de renforcer nos équipes si cela est nécessaire. »


Près de 3 500 personnes ont été blessées lors des manifestations des 14 et 15 mai dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les services médicaux à Gaza ont été débordés par l’afflux massif et soudain de patients. Les services en réadaptation mis en place par HI sont nécessaires pour éviter les complications d’une blessure et prévenir les risques de handicap.
 

Le blocus imposé à la bande de Gaza empêche la fourniture d’équipements médicaux. Le personnel de santé est débordé. En raison de la pression exercée sur les services de santé, beaucoup de blessés sortent trop rapidement de l'hôpital sans que les soins de suivi soient assurés.

 

HI, en partenariat avec des organisations locales, fournit des soins infirmiers d'urgence et de réadaptation pour les adultes et les enfants blessés : les personnes gravement blessées ont besoin d’une aide spécifique pour s’adapter à leur handicap et reconstruire leur vie. Pour d'autres, des soins précoces aident à prévenir le développement de complications et à améliorer leur rétablissement.

 

Pour faire face aux besoins des victimes, nous avons besoin de vous.

Venez en aide aux populations civiles. Faites un don !


[1] Sources: Nations unies / Ministère de la Santé palestinien.

 

 

Ou par virement bancaire sur le compte CCP IBAN LU47 1111 0014 2062 0000
avec la communication "Gaza"

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Un appel à une cessation immédiate des hostilités au Myanmar
© M. A. Islam / HI

Un appel à une cessation immédiate des hostilités au Myanmar

Etat Kachin et Nord du Shan (Myanmar) : HI et les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités, à la protection des civils et à un accès humanitaire

Cuisine du Monde - Cambodge - Mai 2018
© HI Luxembourg

Cuisine du Monde - Cambodge - Mai 2018

Ce 17 mai, venez découvrir des spécialités culinaires cambodgiennes, dans les locaux de HI Luxembourg

 

Népal : Nirmala et Khendo, inséparables
Khendo (à droite) et Nirmala se sont rencontrées à l'hôpital après le séisme de 2015. Depuis, elles ne se quittent plus. ©Elise cartuyvels/HI

Népal : Nirmala et Khendo, inséparables

Le 25 avril 2015, un violent séisme secouait le Népal. À des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo étaient ensevelies sous les décombres. Amputées d’une jambe, elles se rencontrent à l’hôpital, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec les kinésithérapeutes de HI et réapprennent à marcher. Trois ans plus tard, elles sont devenues inséparables, vont à l’école ensemble et rêvent de danser.