Accès direct au contenu
 
 

HI démine le Nord du Tchad

Mines et autres armes
Tchad

Depuis novembre dernier, une quarantaine de démineurs sont en action dans le Nord du Tchad. 30 000 m2 ont déjà été déminés, soit l’équivalent de 4 terrains de football ! 

La machine à déminer GCS 100, partie d’Allemagne en août 2018, arrive au Tchad en décembre dernier. Une fois les autorisations obtenues, elle est convoyée à Faya sur un camion.

La machine à déminer GCS 100, partie d’Allemagne en août 2018, arrive au Tchad en décembre dernier. Une fois les autorisations obtenues, elle est convoyée à Faya sur un camion. | © HI

Des conditions extrêmes 

Basée à Faya-Largeau, dans le district de Borkou, dans le Nord du Tchad, HI intervient actuellement dans 15 zones dangereuses dans un périmètre de 50 km autour de Faya. 
Les démineurs de HI ont déjà nettoyé 30 000 m² en trois mois. 114 munitions ont été découvertes et détruites. Les conditions de travail pour les démineurs sont extrêmes. Les températures atteignent parfois les 40 degrés et des vents violents peuvent empêcher les démineurs de travailler.

Machine à déminer 

Les opérations ont commencé le 6 novembre dernier. Une machine de déminage, sorte de moissonneuse-batteuse blindée et téléguidée, munie d’une rotative permettant de faire exploser tout engin dangereux sur son passage, vient compléter le matériel des équipes de déminage début février. 

Où déminer ? 

HI travaille en collaboration avec des comités villageois pour identifier les zones à risques et orienter le travail des démineurs.  450 personnes ont également été sensibilisées aux risques liés à la présence des restes explosifs de guerre au cours de 8 séances.

Un vaste projet de développement

« Ces opérations ont pour but de favoriser le développement dans le Nord du Tchad. Dans cette région, trop de zones contaminées par des armes laissées par le conflit avec la Libye dans les années 80 empêchent l’utilisation de routes, la mise en œuvre de tout projet de développement et maintiennent l’isolement de la région. Les autorités sont très enthousiastes avec ce projet de déminage qui s’accompagne d’un vaste volet de développement social et économique », explique Benjamin Westercamp, chef de mission de HI au Tchad. 

Le Tchad et les mines 

On estime que plus d’un million et demi de mètres carrés, soit plus de 200 terrains de football, sont contaminés par les mines et les restes explosifs de guerre, héritage de conflits successifs depuis les années 1970.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant
HI
Mines et autres armes

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant

Alors que ce 15 mars 2020 marque le 9e anniversaire du conflit en Syrie, l'histoire du jeune Osama, 25 ans, aujourd'hui réfugié en Jordanie, reflète le cauchemar vécu par des millions de Syriens ces dernières années.

Bombardement de civils: les États doivent s'engager
A. Taslidžan Al-Osta/ HI
Mines et autres armes Mobilisation

Bombardement de civils: les États doivent s'engager

Alors que près d'un million de Syriens survivent dans des conditions effroyables à la frontière turque après avoir fui les combats à Idlib, Handicap International appelle les États de la communauté internationale à s'engager.

Au Nord Kivu : réadaptation d’urgence pour 1.600 victimes
© Patrick Meinhardt / HI
Mines et autres armes Réadaptation Santé Urgence

Au Nord Kivu : réadaptation d’urgence pour 1.600 victimes

Pendant deux ans, les kinés et psychologues de Handicap International se sont rendus dans des zones où le niveau d’insécurité est très élevé, au Nord Kivu, afin d'offrir des soins de réadaptation d’urgence.