Goto main content
 
 

HI fabrique des visières 3D pour les soignants en première ligne contre la COVID-19 en Ouganda

Santé Urgence
Ouganda

En Ouganda, HI utilise l’impression 3D pour produire des visières de protection destinées aux professionnels de santé. 
 

Disan, à gauche, (technicien d’impression 3D de HI) présentent une visière 3D à Arua, en Ouganda

Disan, à gauche, (technicien d’impression 3D de HI) présentent une visière 3D à Arua, en Ouganda | © HI 2020

Utilisation de l’impression 3D chez HI

En 2019, HI a lancé un projet innovant dans le nord de l’Ouganda, utilisant des scanners et des imprimantes 3D pour fournir aux réfugiés des attelles de jambe sur mesure. Ce sont ces imprimantes qui sont utilisées pour la production de visières de protection.

 
Face à la pénurie de matériel, HI développe la production de visières de protection par impression 3D. 

En mars 2020, l’équipe spéciale nationale ougandaise chargée de la lutte contre la COVID-19 a déploré une grave pénurie d’équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel de santé qui se trouve en première ligne dans la lutte contre la COVID. Seule alternative à ce moment : faire appel à la générosité des entreprises et des organisations capables de produire localement des EPI. 

Disan, technicien d’impression 3D de HI, explique comment HI a utilisé cette technologie pour pallier au manque de matériel :

La pénurie de visières de protection menaçait la sécurité des professionnels de santé qui testaient et traitaient les patients COVID à l’hôpital, posant une difficulté supplémentaire à ces travailleurs courageux. En collaboration avec nos partenaires locaux, CORSU et Skymac, nous avons élaboré un modèle numérique d’impression et un processus de fabrication. 

Le bandeau est la partie de la visière compatible avec une impression 3D. Le filament plastique que nous utilisons permet de créer un objet léger, flexible et résistant, prêt à être monté, en tout juste 4 heures et demi. 

Au mois d’août, nous avons fait don d’un premier lot de 50 visières de protection à l’équipe spéciale nationale chargée de la lutte contre la COVID-19 au sein du ministère de la Santé. Ce moment m’a touché personnellement, car j’ai vu les compétences acquises durant ma formation contribuer à la réponse de mon pays à la crise sanitaire.

HI prévoit de continuer à produire des visières de protection parallèlement aux attelles destinées aux bénéficiaires des services de réadaptation. Le besoin d’EPI est particulièrement marqué dans les camps de réfugiés du district d’Arua, où le projet d’appareillage est mis en œuvre.

Prix Horizon pour innovation

En septembre 2020, le Conseil européen de l’innovation a décerné à HI le prix « Horizon » pour l’utilisation de technologies innovantes et de la télémédecine aux fins de réadaptation physique et fonctionnelle. La dotation de 1 million d’euros contribuera à de futures innovations d’envergure.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Camille BARBI
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 20
c.barbi@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D
© HI 2020
Réadaptation

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D

HI utilise la télémédecine et l’impression 3D pour fournir des services de rééducation physique aux réfugiés. Résultat : plus de mobilité mais aussi un espoir retrouvé.  

Handicap International aide les réfugiés rohingyas victimes d’un incendie au Bangladesh
© HI
Urgence

Handicap International aide les réfugiés rohingyas victimes d’un incendie au Bangladesh

Handicap International est venue en aide aux victimes de l’incendie du 14 janvier 2021 dernier qui a détruit plus de 500 abris dans le camp de réfugiés de Nayarapa, au Bangladesh.

HI a aidé 1 000 familles
© Tom Nicholson / HI
Réadaptation Santé Urgence

HI a aidé 1 000 familles

L'explosion à Beyrouth le 4 août 2020 a traumatisé toute une population. En six mois, HI a aidé près de 1 000 familles.