Aller au contenu principal
 
 

En visite en Ukraine, Anna décide de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI

Urgence
Ukraine

Anna Bekh retournait en Ukraine auprès de sa famille lorsque, deux jours plus tard, la guerre éclatait. Elle a rejoint l'équipe d'intervention d'urgence de HI.

Anna Bekh, responsable de projet chez HI (au milieu), se tient avec Natali (à gauche) et Konstantin (à droite) dans le centre qu'ils dirigent pour héberger les personnes déplacées par le conflit en Ukraine, avec le soutien de HI. | © HI

« Je ne pensais pas qu'un conflit allait commencer »

Anna Bekh est de Dnipro. Elle vivait à l'étranger avec son fiancé depuis deux ans lorsqu'elle a décidé de rentrer en Ukraine pour rendre visite à sa famille et préparer son mariage. Deux jours après son arrivée, la guerre éclate, détruisant des villes entières et transformant des millions de personnes en réfugiés du jour au lendemain.

« Quand je suis arrivée, je ne pensais pas qu'un conflit allait Anna Bekh, chargée de projet HI en Ukrainecommencer, raconte Anna. Mais je me souviens de la nuit précédente. Je n'arrivais pas à dormir et j'ai eu une soudaine crise de panique. Il y avait un sentiment inexplicable de peur que nous puissions être en danger. » 

Rejoindre la réponse d'urgence de HI

Inspirée par les événements tragiques qui se sont déroulés et par le besoin croissant d’entre-aide en temps de crise, la jeune femme de 28 ans a décidé de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI dans le conflit. Aujourd'hui, elle est responsable de projet de HI dans sa ville natale de Dnipro. Son rôle consiste à identifier des institutions, des organisations, des hôpitaux et des centres de bénévoles accueillant des personnes déplacées par le conflit ayant besoin d'une aide humanitaire, et à déterminer comment HI peut les aider au mieux.

« Nous évaluons leurs besoins et formulons une liste de dons que HI peut leur fournir. S'il y a un grand nombre de demandes, nous leur préparons un soutien financier à long terme. Ensuite, nous restons à leurs côtés et supervisons les activités. »

Trouver l'humanité dans les moments difficiles

« Je n'oublierai jamais la visite dans les villes de Zaporizhia et de Kharkiv à l'époque où ces régions ont été attaquées. À Kharkiv, nous avons vu les stations de métro pleines de gens, vivant là avec tous leurs affaires, avec leurs enfants, leurs chats et leurs chiens, explique Anna. Il peut être difficile d'écouter toutes les histoires qui sont arrivées aux gens alors qu'ils s'échappaient et étaient évacués des zones dangereuses. C'est déchirant. »

Malgré le contexte difficile, Anna a réussi à trouver du courage en travaillant sur l'intervention d'urgence.

« J'aime identifier les groupes de personnes vulnérables et ensuite leur venir en aide, dit-elle. J'ai également été marquée de voir que de nombreuses personnes répondant à la crise travaillaient sans salaire et utilisaient souvent leur propre argent pour soutenir les personnes dans le besoin. Leur dévouement est impressionnant. Avant cela, je ne savais pas que ce genre de personnes existait. »

Selon Anna, les  besoins les plus urgents en Ukraine restent l’évacuation des gens en toute sécurité des zones dangereuses. Il faut également fournir un soutien financier et social aux personnes touchées par le conflit.

Elle conclut : « J'espère simplement que plus aucun innocent ne sera tué ou blessé. »

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui
© Jean Marie Jakomina / HI
Réadaptation Urgence

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui

Jérôme a été durement éprouvé par le séisme d’août 2021, puis par un AVC. HI lui fournit des séances de réadaptation et de soutien psychosocial pour l’aider à surmonter ces épreuves.

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.

La frappe aérienne russe qui a touché un centre commercial bondé à Kremenchuk, dans le centre de l'Ukraine, lundi 27 juin, aggrave le bilan déjà effroyable des victimes civiles dans le pays. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines blessées. Le bilan va très certainement s’alourdir.

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine
© T.Mayer / HI
Réadaptation Urgence

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine

Gaëlle Smith, spécialiste de Handicap International en réadaptation d'urgence, explique la gravité des blessures dues aux explosions en Ukraine et l'importance d'une réadaptation précoce.