Go to main content
 

« Je pensais juste à jouer au foot ce jour-là »

En janvier 2017, Omar a été blessé par un engin explosif improvisé, dans la ville de Makhmour. Il a perdu une partie de sa main et de ses pieds, et ses jambes ont été fracturées. Encore en convalescence à l’hôpital de Qayyarah, il bénéficie de l’aide de Handicap International, qui lui a fourni une chaise toilette et l’accompagne avec des séances de réadaptation.

Omar, sur son lit d’hôpital. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Yémen : Déclaration commune des ONG sur les accords conclus par les parties belligérantes
© HI
Urgence

Yémen : Déclaration commune des ONG sur les accords conclus par les parties belligérantes

Les organisations humanitaires installées au Yémen tiennent à féliciter les parties au conflit pour la coopération et la persistance qui ont abouti à des accords les plus positifs enregistrés pour les civils yéménites depuis plus de trois ans. Ces accords représentent une étape importante dans la mise en place d'une paix réelle et durable au Yémen et pourraient avoir un impact sur cette crise humanitaire qui touche des millions de personnes.

"Quand je serai grand... je serai pilote d'avion"
© Shumon Ahmed/HI
Réadaptation Sensibilisation

"Quand je serai grand... je serai pilote d'avion"

Comme pour 61% des enfants réfugiés dans le monde, l’accès de Saiful à l’école primaire n’était pas garanti, son handicap aggravant encore la situation.  Grâce aux soins procurés par HI, le jeune garçon a pu reprendre le chemin de l’école.

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées
© humanitariandisabilitycharter.org
Insertion Urgence

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées

La Charte pour l'inclusion des personnes handicapées dans l'action humanitaire a été élaborée en 2016 par Handicap International et plus de 70 partenaires. Elle compte déjà plus de 200 signataires dont 25 États, l’Union européenne, plusieurs agences des Nations Unies, des organisations humanitaires et des associations de personnes handicapées.