Go to main content
 

" Je voyais sa jambe et au fond de moi, je savais "

Abdel Rahman a été victime d’un bombardement à Mossoul, en mai dernier. Désormais amputé d’une jambe, il vit avec sa famille dans le camp de déplacés de Hasansham. Handicap International (HI) l’accompagne avec des sessions de réadaptation et de soutien psychologique.   

Adel_Testimony

Abdel Rahman et Mohammad, lors de la session de réadaptation. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mangkhut aux Philippines : « Quand le typhon est arrivé, c’était la panique »
Florabel, mère de famille, témoigne de l'impact du typhon Mangkhut | © HI
Urgence

Mangkhut aux Philippines : « Quand le typhon est arrivé, c’était la panique »

Le typhon Mangkhut, qui a frappé le Nord des Philippines, a fait perdre la vie à plus de soixante personnes, en a affecté près d’un million et a détruit de nombreuses cultures. Des experts urgentistes de Handicap International rencontrent des victimes afin d’identifier leurs besoins. Florabel, 37 ans, témoigne.

Typhon Mangkhut: « Nous avons perdu près de 50 % des récoltes »
© HI
Urgence

Typhon Mangkhut: « Nous avons perdu près de 50 % des récoltes »

HI a dépêché plusieurs  urgentistes dans le Nord des Philippines pour évaluer les besoins des victimes du typhon Mangkhut. L’association prépare une éventuelle intervention d’urgence.

Typhon Mangkhut : des spécialistes de l’urgence de HI évaluent les besoins des victimes
© Randy Bandiola / HI
Urgence

Typhon Mangkhut : des spécialistes de l’urgence de HI évaluent les besoins des victimes

Plusieurs urgentistes de HI sont arrivés dans le nord des Philippines afin d’identifier les besoins des victimes du typhon Mangkhut, le plus violent de l’année, et de préparer une intervention d’urgence