Accès direct au contenu
 
 

L’aide humanitaire d’urgence doit inclure les personnes handicapées

Insertion

Dans deux ans, ONG, associations de personnes handicapées et États possèderont un guide pratique pour mieux inclure les personnes handicapées dans l’aide d’urgence. Handicap International a été mandatée avec deux partenaires par le Comité permanent inter-agences des Nations unies (IASC) pour mener à bien ce projet. Ricardo Pla Cordero, référent technique inclusion dans l’action humanitaire à Handicap International, en explique toute l’importance.

 Ricardo Pla Cordero, référent technique Inclusion dans l’action humanitaire.

Ricardo Pla Cordero, référent technique Inclusion dans l’action humanitaire. | © B.Blondel / Handicap International

« Dès janvier 2017, Handicap International co-dirigera, avec International Disability Alliance et UNICEF, un groupe de travail au IASC pour élaborer un guide opérationnel sur l’inclusion des personnes handicapées dans l’aide d’urgence.

À partir de la Charte pour l’inclusion[1] que nous avons lancée en mai dernier lors du Sommet humanitaire mondial et, l’objectif est de développer en deux ans un guide très pratique pour les États, les bailleurs de l’aide humanitaire, les associations et les organismes des Nations unies. Ce guide leur permettra de mettre en place des programmes d’aide d’urgence qui incluent les personnes handicapées. On sait aujourd’hui qu’en situation de crise (catastrophe naturelle, déplacements à cause d’un conflit), les personnes handicapées sont les grandes oubliées de l’aide. Mais la prise de conscience de ce problème est devenue très forte récemment, notamment avec la Charte et le 10ème anniversaire de la Convention des Droits des Personnes Handicapées, que l’on fête cette année.

Nous travaillerons en coordination avec plus d’une trentaine d’acteurs (États, ONG, etc.) grâce à des échanges réguliers. Que nous menions ce travail pour le compte de l’IASC a une portée politique très forte : il s’agit de l’organisme des Nations unies chargé de la coordination humanitaire. Il fait autorité ; un document publié par cet organisme a une portée professionnelle et politique très importante. »

 


[1] Signée depuis par 138 États, associations de personnes handicapées ONG et organismes des Nations unies

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

COVID-19 dans les pays en voie de développement : des risques décuplés
© Adam Huebner / HI
Insertion Urgence

COVID-19 dans les pays en voie de développement : des risques décuplés

La liste des pays touchés par le COVID-19 s’allonge. Présente dans plus de 55 pays dans le monde, Handicap International s’efforce de poursuivre ses activités tout en préservant ses équipes.

Amputé à cause d'un cancer, Fadi a reçu une prothèse et des soins
© HI
Insertion Réadaptation

Amputé à cause d'un cancer, Fadi a reçu une prothèse et des soins

En 2016, le diagnostic tombe : Fadi a un cancer de la peau à la cheville droite. On lui ampute la jambe sous le genou. Grâce à Handicap International, il a bénéficié de soins de réadaptation.

Abd Alnor, enfant handicapé au sein d’une famille de réfugiés
© HI
Insertion Réadaptation

Abd Alnor, enfant handicapé au sein d’une famille de réfugiés

À 11 ans, Abd Alnor souffre d’un retard de développement et de difficultés d’apprentissage depuis sa naissance. Après avoir fui la Syrie, sa famille a eu du mal à retrouver les soins dont il a besoin.