Accès direct au contenu
 
 

Le Népal fait face à une urgence persistante

Réadaptation Santé Urgence
Népal

Le Népal est confronté à une recrudescence de l’épidémie de Covid-19. Handicap International répond par des fournitures médicales et des séances accessibles d’éducation aux risques.

Le personnel de HI organise une séance de rééducation pour un jeune garçon pendant l'épidémie de Covid-19 au Népal, en 2020.

Le personnel de HI organise une séance de rééducation pour un jeune garçon pendant l'épidémie de Covid-19 au Népal, en 2020. | © HI - Archives

Une deuxième vague de Covid-19 continue d'accabler la population du Népal. L’équipement des hôpitaux est insuffisant et ils manquent de personnel. Le nombre de lits, et le matériel ne permettent pas de faire face à la demande accrue de soins.

Fournir l'essentiel

Dans le cadre d'une réponse d’urgence, l'équipe de HI au Népal se prépare à soutenir les hôpitaux gouvernementaux avec les fournitures les plus essentielles en ce moment, comme des équipements de prévention individuelle (EPI), des moniteurs d'oxygène et des masques, entre autres fournitures médicales. Ils poursuivront les projets d'intervention Covid-19 mis en place depuis la première vague de 2020, notamment la distribution de kits d'hygiène, la promotion des pratiques sanitaires et l'assistance aux organisations partenaires en matière d'aide alimentaire pour les personnes isolées. Ces initiatives ont déjà bénéficié à près de 90 000 personnes au Népal.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, le pays a signalé plus de 566 000 cas confirmés et plus de 7 000 décès liés au Covid depuis janvier 2020[1]. Des restrictions gouvernementales strictes ont été mises en place pour tenter de mettre fin à la vague la plus récente. Après un pic alarmant il y a quelques semaines à peine, qui a vu plus de 1 200 décès en une seule journée, le nombre de cas positifs au Covid-19 commence enfin à diminuer. Toutefois, les experts soulignent que la situation reste dramatique, le taux d'infection étant toujours supérieur à 34 %.

"Les personnes handicapées et les personnes âgées sont plus susceptibles d'être touchées", explique Reiza Dejito, directrice de HI pour le Népal. "Elles sont souvent les premières à être isolées lorsque les restrictions Covid sont en place, et n'ont donc pas accès aux biens de première nécessité ou aux soins essentiels."

Rendre l'information accessible

Si les taux de contamination peuvent diminuer dans les zones urbaines, ce n'est pas le cas dans les régions plus rurales du pays, où le nombre d'infections est probablement encore plus élevé que ce qu'indiquent les rapports. Le manque d'accès à l'information et la stigmatisation associée au Covid-19 ont dissuadé les habitants de ces régions de se faire tester, et souvent les personnes cachent leurs symptômes ou les nient. Cela conduit beaucoup de malades à ne chercher à se faire soigner à l'hôpital que lorsque les symptômes deviennent graves, ce qui explique en partie pourquoi les besoins en oxygène médical continuent d'augmenter malgré une diminution globale des infections.

Dans un effort de sensibilisation et d'amélioration de l'accessibilité à l'information, HI met en œuvre des initiatives d'éducation aux risques dans tout le pays. En collaboration avec une organisation partenaire, HI a développé des messages de prévention Covid-19 visant particulièrement à informer les personnes handicapées. L'un de ces messages est une vidéo diffusée à 75 % de la population népalaise, expliquant le protocole de prévention du virus et les soins dans la langue locale et la langue des signes.

Poursuivre notre mission

Au milieu de la crise sanitaire, les spécialistes de HI continuent de fournir des soins de réadaptation essentiels aux personnes handicapées dans nos unités de kinésithérapie et aux côtés de partenaires locaux. Ces soins sont de plus en plus importants, car les installations médicales surchargées et les restrictions gouvernementales limitent l'accès aux autres services de soins. Les équipes fournissent également un soutien psychosocial et de santé mentale pour aider les travailleurs de santé de première ligne, les personnes handicapées, les personnes vulnérables et leurs familles dans cette période difficile.

Les équipes HI du monde entier répondent à la pandémie de Covid-19 depuis mars 2020. Plus de 170 projets Covid-19 ont été lancés dans des dizaines de pays pour protéger et soigner les personnes que les autres négligent. Entre mars et août 2020, le personnel a touché 2,2 millions de personnes avec des soins et de l'aide pour maintenir Covid-19 à distance.

 

[1] Nepal : WHO Coronavirus Disease (COVID-19) Dashboard With Vaccination Data. (2021, 2 juin). WHO Coronavirus (COVID-19) Dashboard With Vaccination Data. https://covid19.who.int/region/searo/country/np/

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Sacha VICIC
Chargé de Communication
(+352) 42 80 60 23
s.vicic@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

 « Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »
© HI
Urgence

« Volcan Nyiragongo : de nombreuses personnes ont perdu leur logement »

Témoignage de Jérémy Mouton, chargé de veille et préparation aux urgences pour HI, en direct de la République démocratique du Congo : 

Au Cambodge, les crises se succèdent
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Au Cambodge, les crises se succèdent

Les mesures sanitaires restrictives conduisent à une crise économique désastreuse au Cambodge. Handicap International est au soutien, sur le terrain et à distance. 

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables
© J. De Beaucorps / HI
Urgence

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables

HI vient en aide aux plus vulnérables après les déplacements de populations liées à l’éruption du volcan Nyiragongo à proximité de Goma, au Nord Kivu (République démocratique du Congo).