Go to main content
 

Mangkhut aux Philippines : « Quand le typhon est arrivé, c’était la panique »

Urgence
Philippines

Le typhon Mangkhut, qui a frappé le Nord des Philippines, a fait perdre la vie à plus de soixante personnes, en a affecté près d’un million et a détruit de nombreuses cultures. Des experts urgentistes de Handicap International rencontrent des victimes afin d’identifier leurs besoins. Florabel, 37 ans, témoigne.

Florabel, mère de famille, témoigne de l'impact du typhon Mangkhut | © HI

« Avec mon mari et mes deux enfants, nous avons appris que le typhon "Ompong" (NDLR : le nom philippin de Mangkhut) allait être très violent. Les autorités nous ont conseillé de quitter notre maison et de nous réfugier dans un des centres d’évacuation de la région. Mais comme nous ne savions pas trop à quoi s’attendre, nous avons préféré rester chez nous et nous avons barricadé notre maison. »

« Quand le typhon est arrivé, ça a été la panique. Nos enfants étaient terrorisés. Le vent soufflait terriblement fort et la pluie s’infiltrait dans la maison. Le lendemain, nous avons constaté les dégâts : la moitié de nos cultures de riz et de maïs étaient ravagées, un mois à peine avant le début des récoltes. Nous vivons de nos productions et avons peu de revenus. Mon mari a emprunté de l’argent pour acheter de l’engrais et des semences, nous avons donc un prêt à rembourser. Aujourd’hui, nous avons peur : comment allons-nous nous en sortir ? »

 

Florabel et sa famille ne sont pas les seuls dans cette situation : dans la province de Kalinga, de nombreuses personnes ont perdu leurs productions agricoles.

Les experts urgentistes de Handicap International se rendent  dans la région de la Cordillère avec d’autres organisations humanitaires. Ils rencontrent les victimes et identifient leurs besoins afin de préparer une réponse adaptée.

Mission de Handicap International aux Philippines suite au typhon Mangkhut

Mission de Handicap International aux Philippines suite au typhon Mangkhut

Mission de Handicap International aux Philippines suite au typhon Mangkhut

Photos : © HI

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
©HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Quatre mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, HI soutient toujours les victimes de la catastrophe.

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Insertion Réadaptation Urgence

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Au chevet des victimes dès le lendemain du séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI poursuit ses actions, notamment afin d’assurer des services de réadaptation de qualité.

« J'ai eu la peur de ma vie »
© Brice Blondel / Handicap International
Urgence

« J'ai eu la peur de ma vie »

Dans l’Agenda 2030, le climat est placé au cœur du développement. Les effets négatifs du changement climatique sont particulièrement visibles dans les pays en développement, qui sont aussi les plus vulnérables, avec des conséquences graves pour l’environnement et les hommes, pour les personnes handicapées tout particulièrement. Du fait de leur mobilité limitée, d’un accès restreint aux transports et à l’information ainsi que l’absence de systèmes d’assistance spécifiques, les personnes handicapées sont souvent les premières victimes des catastrophes naturelles.