Go to main content
 

Nouveau séisme en Equateur, les équipes de Handicap International en alerte

Urgence

Un nouveau séisme de magnitude 6.8 a touché les régions côtières de Manabi et d’Esmeraldas, déjà durement touchées par le tremblement de terre du 17 avril 2016 qui a fait près de 700 morts, plus de 6000 blessés et nécessité un hébergement d’urgence pour près de 30 000 personnes.

La ville de Pedernales, après le séisme du 16 avril 2016. | (c) Pierre Trouche / Handicap International

Les équipes de Handicap International, présentes en Equateur et dans les pays limitrophes, se tiennent prêtes à intervenir auprès des autorités équatoriennes pour venir en aide aux populations affectées. Plus de 700 000 personnes vivent à moins de 100 kilomètres de l’épicentre de ce nouveau séisme.

« Le tremblement de terre du 16 avril a été suivi de 700 répliques de plus ou moins forte intensité, explique Dominique Delvigne, responsable des programmes menés par Handicap International en Amérique du Sud. Ce nouveau tremblement de terre va nécessairement avoir des conséquences sur l’état physique et moral des habitants des zones touchées. »

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« J’ai compris à quel point sa vie avait changé »
© HI / P. Poussereau
Urgence

« J’ai compris à quel point sa vie avait changé »

Farhana, kinésithérapeute chez HI, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés du monde. Ibrahim est l’un des 600 000 réfugiés rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana raconte sa rencontre avec Ibrahim et le travail qu’ils ont fait ensemble.

« Je ne veux pas être un fardeau pour ma famille »
©HI / Philippa Poussereau
Urgence

« Je ne veux pas être un fardeau pour ma famille »

Parmi les 625 000 réfugiés Rohingya au Bangladesh, plusieurs centaines vivent avec un handicap grave. Leurs familles doivent lutter pour prendre soin d’eux dans les conditions de vie difficiles des camps. Noorayesha est partiellement paralysée et ne peut pas quitter sa tente.

Handicap International au chevet des victimes des crises oubliées
©Henri Bonnin / Handicap International
Urgence

Handicap International au chevet des victimes des crises oubliées

Les Nations unies viennent de déclarer la crise qui secoue la République Démocratique du Congo (RDC) comme une urgence de Niveau 3, une qualification qui implique une situation massivement dégradée à travers le pays. Handicap International, qui intervient sur plusieurs fronts et depuis 1994 en RDC, mène des projets auprès des personnes les plus vulnérables dans la région du Kasaï (centre), mais aussi dans le Kivu (Est) et à Kinshasa.