Go to main content
 

Ouragan Matthew : la détresse toujours plus grande des populations affectées

Urgence
Haïti

Plus d’une semaine après le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, la situation des populations les plus affectées reste toujours intolérable et ne cesse de s’aggraver. Les zones les plus touchées sont difficilement accessibles et l’insécurité alimentaire s’accroît de jour en jour. Handicap International renforce ses équipes d’urgence pour venir en aide aux personnes vulnérables les plus isolées.

Les équipes de handicap international sont auprès des blessés après le passage de l'ouragan, aux Cayes.

Les équipes de handicap international sont auprès des blessés après le passage de l'ouragan, aux Cayes. | © B. Almeras / Handicap International

 « L’accès aux populations reste très compliqué aujourd’hui, explique Hélène Robin, responsable des opérations d’urgence de Handicap International. Les axes principaux ne sont que très peu praticables pour des camions humanitaires et les distributions alimentaires à grande échelle n’ont pas encore eu lieu. Il n’y a plus rien à manger, les cultures ont été ravagées, les rares magasins qui n’ont pas été balayés par l’ouragan sont pillés. La détresse des familles face à la famine est là. »

Cette détresse alimentaire engendre un climat sécuritaire très tendu sur l’ensemble de l’île. Des incidents fréquents sont enregistrés sur la route reliant Les Cayes à Jérémie dans la province de Grand’Anse, à Jérémie même et jusqu’à Port-au-Prince. Un référent sécurité de Handicap International est attendu en Haïti dans les jours à venir afin de garantir le bon déroulement des opérations de l’association et apporter son appui aux équipes déjà sur place.

« La priorité est que l’aide humanitaire parvienne aux personnes blessées, aux familles qui ont tout perdu, aux personnes les plus isolées. », rappelle Hélène Robin.

Pour contourner le problème d’accès par la route, l’association renforce également son équipe de spécialistes logistiques. Celle-ci organisera l’acheminement de l’aide humanitaire par voie maritime en s’appuyant sur des transporteurs locaux qui disposent de bateaux. L’objectif est de permettre aux ONG qui interviennent dans les zones reculées de recevoir leurs stocks de matériel et de les distribuer sans plus attendre.

Par ailleurs, une équipe de 4 experts dédiée à la prise en charge des personnes blessées se déploie dans la ville de Les Cayes. Composée d’un chef de projet spécialisé sur les besoins spécifiques, d’une chef de projet psychosocial, d’un kinésithérapeute et d’un travailleur social, cette équipe évalue l’état des hôpitaux et des services de réadaptation pour apporter son soutien aux structures locales. Elle pourra également fournir des aides à la mobilité comme des fauteuils roulants ou des béquilles.

Enfin, Handicap International poursuit son évaluation de la situation humanitaire dans le Nord-ouest de l’île également très affecté par l’ouragan Matthew. Peu d’acteurs sont aujourd’hui dans cette zone alors que les besoins sont considérables.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
©HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Quatre mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, HI soutient toujours les victimes de la catastrophe.

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Insertion Réadaptation Urgence

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Au chevet des victimes dès le lendemain du séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI poursuit ses actions, notamment afin d’assurer des services de réadaptation de qualité.

« J'ai eu la peur de ma vie »
© Brice Blondel / Handicap International
Urgence

« J'ai eu la peur de ma vie »

Dans l’Agenda 2030, le climat est placé au cœur du développement. Les effets négatifs du changement climatique sont particulièrement visibles dans les pays en développement, qui sont aussi les plus vulnérables, avec des conséquences graves pour l’environnement et les hommes, pour les personnes handicapées tout particulièrement. Du fait de leur mobilité limitée, d’un accès restreint aux transports et à l’information ainsi que l’absence de systèmes d’assistance spécifiques, les personnes handicapées sont souvent les premières victimes des catastrophes naturelles.