Accès direct au contenu
 
 

Les écoliers de Madagascar formés aux gestes barrières contre la Covid-19

Prévention et santé Urgence
Madagascar

Face au virus, les écoliers de 60 établissements scolaires de Madagascar ne se laisseront pas faire: ils ont été formés aux gestes barrière par les équipes HI.

 

Réception des kits d’hygiène dans une école du district de Diego à Madagascar

Réception des kits d’hygiène dans une école du district de Diego à Madagascar | © HI

HI est présente à Madagascar depuis 25 ans. Attentive à la scolarisation des enfants handicapés et des plus vulnérables, l’association y développe depuis plusieurs années un programme pour une éducation inclusive et solidaire qui a fait ses preuves.

En effet, en 2019, 1 349filles et garçons handicapés ou vulnérables, à risque de décrochage scolaire, déscolarisés ou exclus de l’école ont ainsi pu retrouver le chemin de l’école dans les régions de Boeny, à l’ouest de l’île, et Diana, dans le nord.

Dans le contexte de propagation de la pandémie de COVID-19 sur place, HI a décidé de contribuer à la protection des élèves et de leurs enseignants.

L’association et ses partenaires  mènent en consortium un projet, dont l’objectif est de doter 21 écoles de matériel et de produits de désinfection et de protection, et soutiennent aujourd’hui activement le système éducatif malgache pour mieux aider la communauté à faire face à la propagation de la COVID-19.

Depuis le mois de mai, les autorités malgaches organisent des ateliers de réflexions autour du protocole COVID-19 avec le personnel éducatif afin de garantir l’application des gestes barrière dans les écoles.


Les activités ont démarré au Nord de l’île dans les écoles de la région Betsbiboka et Boeny. HI ainsi que  des fonctionnaires territoriaux   ont formé des agents qui seront en charge de désinfecter les écoles bénéficiaires.


Au total, 56 personnes ont ainsi reçu une formation pour appliquer le processus de désinfection des locaux scolaires au sein des 21 écoles des communes d’Ambatoboeny, Berivotra et Maevatanana.

Dotation de matériels aux écoles cibles du projet

Chaque établissement recevra des dispositifs de lavage de main, à raison d’un par salle de classe. Ces kits sont composés d’un sceau avec un robinet, de savon ainsi que d’affiches d’information sur les gestes barrières.

De plus, ces écoles recevront un kit de produits désinfectants et du matériel de protection pour les agents en charge du nettoyage de l’école. Ce kit permet d’assurer la désinfection de toutes les salles de classes pendant 50 jours.

Informer la communauté

Des spots radios de sensibilisation contre la Covid- 19 sont également en cours de diffusion par la station locale Varatraza pour contribuer à l’information de la communauté .

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI sillonne Beyrouth pour accompagner les blessés
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI sillonne Beyrouth pour accompagner les blessés

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nour Khalaf, 33 ans, souffre d'une douleur chronique au bas du dos, aggravée lorsqu’elle est tombée lors de la deuxième explosion.

Liban : « Le toit de ma cuisine s'est effondré sur moi »
© Tom Nicholson / HI
Urgence

Liban : « Le toit de ma cuisine s'est effondré sur moi »

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Chakif Mia, 36 ans, est gravement blessé à la jambe.

 

HI à Beyrouth: « Vous êtes les premières personnes à venir me voir »
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI à Beyrouth: « Vous êtes les premières personnes à venir me voir »

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.