Accès direct au contenu
 
 

Typhon Mangkhut : des spécialistes de l’urgence de HI évaluent les besoins des victimes

Urgence
Philippines

Plusieurs urgentistes de HI sont arrivés dans le nord des Philippines afin d’identifier les besoins des victimes du typhon Mangkhut, le plus violent de l’année, et de préparer une intervention d’urgence

Conséquences du typhon Mangkhut à Visayas

Conséquences du typhon Mangkhut à Visayas | © Randy Bandiola / HI

Près de cinquante personnes ont perdu la vie et 4 millions de personnes ont été affectées par le typhon Mangkhut (Ompong en philippin) qui a touché les Philippines dans la nuit du 14 au 15 septembre.

Les secours arrivent

Les secours sont arrivés dans le nord du pays, mais les routes devenues impraticables suite aux glissements de terrain et aux inondations compliquent les recherches.
Beaucoup de maisons ont perdu leur toit, et plus de 100 000 personnes ont été déplacées dans des centres d’évacuation.

Distribution de kits

Reiza Dejito, directrice de HI aux Philippines, témoigne : « Le typhon Mangkhut a entrainé d’importantes inondations et glissements de terrain.  Les populations rurales sont aussi très inquiètes concernant leurs productions de riz et de maïs, sources principales de revenus, qui ont connu de nombreux dégâts ».

« Les urgentistes de HI arrivés dans le nord du pays évalueront dès ce mardi les besoins des victimes, notamment en terme de protection (abri, etc.). Nous pourrons dès lors lancer une intervention d’urgence, en lien avec nos partenaires locaux. HI va notamment distribuer des kits non-alimentaires à au moins 2 000 ménages », a ajouté Reiza Dejito.

 


HI, présente aux Philippines depuis plus de trente ans, intervient régulièrement auprès des victimes de catastrophes naturelles, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres. HI avait notamment mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6 000 personnes. 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

«J’ai été fusillée. J’ai perdu mon mari et mon enfant. Ma tristesse ne s’en va pas»
© Patrick Meinhardt/HI
Mines et autres armes Réadaptation Santé Urgence

«J’ai été fusillée. J’ai perdu mon mari et mon enfant. Ma tristesse ne s’en va pas»

Kanyere Mwamini, 24 ans, a été victime des conflits qui déchirent la région du Nord Kivu.

Psychologue et kiné de Handicap International aident Héritier à renouer avec la vie
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Urgence

Psychologue et kiné de Handicap International aident Héritier à renouer avec la vie

A 23 ans, Héritier était pêcheur au Sud Kivu. Il a été attaqué chez lui par des rebelles et a tout perdu.

8 ONG appellent à un cessez-le-feu en Syrie
Bahia Z. / HI
Mines et autres armes Urgence

8 ONG appellent à un cessez-le-feu en Syrie

Alors que les hostilités continuent de s’intensifier dans nord-ouest de la Syrie, 8 ONG lancent un appel urgent à un cessez-le-feu.