Goto main content
 
 

Typhon Mangkhut: « Nous avons perdu près de 50 % des récoltes »

Urgence
Philippines

HI a dépêché plusieurs  urgentistes dans le Nord des Philippines pour évaluer les besoins des victimes du typhon Mangkhut. L’association prépare une éventuelle intervention d’urgence.

Dommages causés par le typhon Mangkhut

Dommages causés par le typhon Mangkhut | © HI

Le typhon Mangkhut, qui a frappé le Nord des Philippines dans la nuit du 14 au 15 septembre, a tué plus de 60 personnes et affecté près d’un million d’autres.[1]

 

Plus de 50 personnes sont toujours portées disparues. HI, présente aux Philippines depuis 1985, a envoyé des experts urgentistes dans la Cordillère, dans le Nord du pays, afin d’évaluer les besoins des victimes du typhon.

Pierre-Louis BERCION, staff HI

«  Aujourd’hui, nous nous sommes rendus dans la municipalité de Liwan Ouest et de Pinukpuk : il y a de nombreux arbres déracinés et des maisons endommagées.

Mais les dégâts les plus importants concernent l’agriculture : de nombreuses cultures de riz et de maïs sont endommagées, un mois avant la récolte.

Pour les populations rurales, qui vivent principalement de ces ressources, c’est dramatique »,

a expliqué Pierre-Louis Bercion, coordinateur des besoins de base pour HI aux Philippines.

 

 

Florabel, 37 ans, mère de deux enfants, vit à Liwan

Elle témoigne : « Nous vivons en grande partie de l’agriculture. Suite au passage du typhon Mangkhut, près de 50 % de nos récoltes ont été endommagées.

Nous sommes très inquiets pour le futur ».

 

HI poursuit sa mission d’évaluation afin de rencontrer d’autres familles touchées par le typhon et de préparer une éventuelle intervention d’urgence, en coordination avec ses partenaires locaux.

 


HI, présente aux Philippines depuis plus de trente ans, intervient régulièrement auprès des victimes de catastrophes naturelles, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres. HI avait notamment mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6 000 personnes.

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.

La frappe aérienne russe qui a touché un centre commercial bondé à Kremenchuk, dans le centre de l'Ukraine, lundi 27 juin, aggrave le bilan déjà effroyable des victimes civiles dans le pays. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines blessées. Le bilan va très certainement s’alourdir.

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine
© T.Mayer / HI
Réadaptation Urgence

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine

Gaëlle Smith, spécialiste de Handicap International en réadaptation d'urgence, explique la gravité des blessures dues aux explosions en Ukraine et l'importance d'une réadaptation précoce.
En visite en Ukraine, Anna décide de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI
© HI
Urgence

En visite en Ukraine, Anna décide de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI

Anna Bekh retournait en Ukraine auprès de sa famille lorsque, deux jours plus tard, la guerre éclatait. Elle a rejoint l'équipe d'intervention d'urgence de HI.