Go to main content

Comment soigner le pied bot ?

Des millions de nourrissons souffrent de la déformation du pied bot à la naissance. Heureusement, ce handicap peut aujourd'hui être corrigé sans laisser de séquelles.

Des millions de nourrissons souffrent de la déformation du pied bot à la naissance.

Des millions de nourrissons souffrent de cette déformation à la naissance. | © Handicap International

 

UN TRAITEMENT SIMPLE ET EFFICACE

 

 

Qu’est-ce qu’un Pied Bot ? 


Il s’agit d’une déformation de naissance affectant un ou les deux pieds.Les os, les articulations, les tendons et les muscles sont raidis et le pied se retrouve dans une mauvaise position. Avec la croissance, les articulations sont de plus en plus rigides et la déformation du pied
s’aggrave avec la marche, sous le poids du corps. Le handicap devient alors très lourd, entraînant des douleurs importantes. Sans traitement, le pied ne peut pas retrouver sa position normale, le port de chaussures est impossible et l’enfant se blesse fréquemment. 


L’exclusion et la misère sont alors la règle dans les pays pauvres.

Nos équipes interviennent aujourd’hui sur cette déficience dans une quinzaine de pays, notamment au Cambodge, Népal, Sénégal, Madagascar, Mali, Burkina Faso, République Démocratique du Congo,...

Des milliers d’enfants ont ainsi bénéficié de notre prise en charge et des centaines de professionnels de santé y ont été formés.

 

 

 

 

Nourrisson atteint de la déformation du pied bot

© Lucas Veuve / Handicap International

 

 

LES ÉTAPES CLÉS POUR SOIGNER LA DÉFORMATION

 

Avec votre aide, nos professionnels soignent le pied bot grâce à un traitement très efficace en 4 étapes.

 

Des millions de nourrissons souffrent de la déformation du pied bot à la naissance.

© Phkay Proek / Handicap International

 

 

Le diagnostic dès la naissance


Pour obtenir une guérison totale, il est impératif d’intervenir tôt, dès les premiers jours de la vie du bébé. Nous formons le personnel et les agents de santé à cette détection précoce du pied bot. Il faut ensuite bien respecter la durée du traitement. Nous informons donc les parents sur le protocole de soins et sur les séquelles encourues sans traitement, et nous leur apprenons les gestes appropriés.



 

 

Les plâtres correctifs successifs


Notre kinésithérapeute pose un premier plâtre qui s’étend de la cuisse aux orteils. Ce plâtre sera remplacé en consultation chaque semaine, pendant 6 semaines, afin d’apporter à chaque séance une nouvelle correction. Une petite intervention  chirurgicale du tendon est souvent effectuée avant le dernier plâtre. Il s’agit d’une phase capitale qui nécessite expérience et maîtrise de la part de nos équipes.

Des millions de nourrissons souffrent de la déformation du pied bot à la naissance.

© Phkay Proek / Handicap International




Un enfant suit un traitement simple et efficace pour soigner le pied bot

© Vivath CHOU / Handicap International

 

 

Les contrôles cliniques et le suivi de l’enfant


Des contrôles cliniques sont réalisés jusqu’à l’âge de la marche. Lorsque la marche est acquise, nos équipes établissent un bilan radiographique. Après l’arrêt du port de l’attelle orthopédique avec chaussons, entre les 3 et les 4 ans de l’enfant selon les cas, le rythme de surveillance est espacé, de 1 à 2 contrôles par an, jusqu’à la fin de la croissance afin de prévenir la récidive.



 

 

La mise en place des attelles orthopédiques


Après le dernier plâtre, nos équipes mettent en place une attelle orthopédique constituée de deux petits chaussons et d’une barre qui les relie, réglés très précisément de façon à maintenir le pied bot fortement tourné vers l’extérieur. L’attelle doit impérativement être portée en permanence, 24h/24 les 4 premiers mois. Nos médecins doivent ensuite ajuster et remplacer l’attelle tous les 4 mois pour assurer une bonne évolution de la correction du pied.



Des millions de nourrissons souffrent de la déformation du pied bot à la naissance.

© Phkay Proek / Handicap International

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Prévention des handicaps et des maladies invalidantes
© Kristof Vadino / Handicap International

Prévention des handicaps et des maladies invalidantes

La santé est une étape essentielle au bien-être des individus ainsi qu'à leur intégration sociale. Prévention des maladies invalidantes et du handicap, création de services de santé de proximité, soutien psychologique pour les survivants de conflits ou de violences… Handicap International permet à chacun d'avoir un accès équitable aux informations, aux soins et aux services de santé.

Appareillage et rééducation des personnes handicapées
© C. Fohlen/Handicap International

Appareillage et rééducation des personnes handicapées

Pour les personnes mutilées pendant des conflits, victimes de catastrophes naturelles, d'accidents ou diminuées par une maladie, l'appareillage et la rééducation sont les premières étapes vers l'autonomie. Elles sont au cœur des actions de Handicap International.

Un impact à l'échelle mondiale
© William Daniels / Handicap International

Un impact à l'échelle mondiale

Grâce à vous, nous apportons aide et support à des dizaines de milliers de personnes handicapées et vulnérables dans 59 pays*. Au travers de 341 projets, nous répondons à leurs besoins spécifiques dans des contextes de conflits, de désastres ou de précarité. Pour la mise en oeuvre de ces projets, nous pouvons compter sur le dévouement de nos 3146 collaborateurs** sur le terrain, ainsi que nos partenaires locaux et internationaux. 

* Données issues du Rapport d'activité 2015 fédéral ** Effectifs exprimés en postes équivalents temps plein annuel