Go to main content

Ukraine

Des enfants dessinent des situations en présence de mines lors d'une session d'éducation aux risques en Ukraine.

© Handicap International

Actions en cours

Sollicitée par le ministère de la Santé ukrainien pour améliorer la prise en charge des personnes handicapées et blessées lors du conflit, Handicap International fournit des soins de réadaptation à domicile pour limiter les complications liées aux blessures et aux difficultés fonctionnelles des personnes âgées ou à mobilité réduite, dont l’accès aux services de santé est rendu difficile par le conflit. L’organisation s’investit également dans le renforcement des capacités des structures de santé et du personnel soignant du pays, et fait des donations d’équipements de réadaptation et d’aides à la mobilité (prothèses, fauteuils roulants…).

À l’échelle nationale, Handicap International identifie les groupes vulnérables (personnes âgées, handicapées, etc.) et sensibilise les acteurs humanitaires à leurs besoins spécifiques ainsi que sur la manière de les intégrer dans la réponse à l’urgence.

L’association a par ailleurs mené entre octobre 2015 et février 2016 avec le soutien de l’UNICEF des sessions d’éducation aux risques posés par les mines et les restes explosifs de guerre auprès des enfants et des adolescents vivant le long de la ligne de contact entre force gouvernementales et indépendantistes.

Domaines d'intervention

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Depuis 2014, les forces gouvernementales et les mouvements indépendantistes s’affrontent en Ukraine, entretenant une situation chronique d’insécurité dans plusieurs régions du pays.

Le conflit ukrainien a débuté fin 2013, à la suite de manifestations massives à Kiev et dans d’autres villes du pays qui ont conduit à la destitution du président Ianoukovitch en février 2014.

Opposant les forces gouvernementales aux mouvements indépendantistes des régions du Donbass, les hostilités ont déjà causé près de 10 000 morts et 30 000 blessés, selon le Bureau pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), auxquels s’ajoutent plus de 1,6 million de déplacés internes, selon le ministère de la Politique sociale. Malgré différents cessez-le-feu signés, la situation demeure très tendue le long de la ligne de front, marquée par des accrochages armés quotidiens et par la présence importante de mines.

Nos actions
pays
par pays