Accès direct au contenu
 
 

Amputé à cause d'un cancer, Fadi a reçu une prothèse et des soins

Insertion Réadaptation
Jordanie

En 2016, le diagnostic tombe : Fadi a un cancer de la peau à la cheville droite. On lui ampute la jambe sous le genou. Grâce à Handicap International, il a bénéficié de soins de réadaptation.

Fadi

Fadi jouant au football | © HI

À 48 ans, cette amputation a été la décision la plus difficile que Fadi a eu à prendre de sa vie. Sa principale inquiétude était de savoir de quelle manière il allait pouvoir soutenir sa famille financièrement s’il perdait son travail.

Après avoir fui le conflit syrien, la famille de Fadi a loué un appartement dans un immeuble de deux étages à Russeifa, dans le gouvernorat de Zarqa en Jordanie. Très appauvri, il doit toutefois entretenir une femme et 5 enfants.

« Au début, j’ai été choqué d’apprendre que les médecins devaient m’amputer, et je leur ai demandé s’il n’y avait pas d’autre solution que de me couper la jambe. »

« Après l’opération, mon moral était au plus bas. Mais grâce au soutien de ma famille, j’ai commencé à reprendre le dessus. »

Des équipes mobiles pour repérer les plus fragiles

Dans le cadre de leur travail quotidien, les équipes mobiles de HI ont repéré à Zarqa les personnes ayant besoin d’une aide à la réadaptation ou d’un accompagnement psychologique, et qui ne savaient pas où s’adresser. C’est ainsi qu’ils ont rencontré Fadi, qui venait de se faire opérer.

Il a alors bénéficié d’une aide à la mobilité et de séances de kinésithérapie. Quelques mois plus tard, Fadi a reçu une prothèse de jambe en silicone. Sans moyen suffisant pour payer le transport, il a également pu compter sur un soutien financier pour les trajets entre son domicile et le centre de réadaptation. Sans cette aide, les services de santé ne lui auraient pas été accessibles.

Autonomie et confiance en soi

« L’équipe de HI est à mes côtés chaque fois que j’ai besoin d’aide avec ma prothèse. Avant, je dépendais toujours de l’aide de quelqu’un lorsque je voulais sortir. Maintenant, je peux marcher et utiliser les transports en commun tout seul »,

explique Fadi. C’est en toute autonomie qu’il va faire ses courses et se rend à la mosquée ou encore à l’hôpital pour son suivi médical.

L’espoir d’un avenir meilleur

Aujourd’hui, il s’est remis à chercher un emploi :

« J’espère trouver un nouveau travail afin d’assurer un revenu pour ma famille »,

confie-t-il.

« Je veux pouvoir soutenir ma famille financièrement, afin que mes enfants puissent continuer à étudier et aient un meilleur avenir. »

 


Handicap International en Jordanie et au Liban 

HI et ses partenaires locaux aident les réfugiés syriens et les personnes vulnérables en Jordanie et au Liban depuis 2012.

  • En Jordanie, en 2019, l'association et ses partenaires ont organisé des séances de réhabilitation pour 3.215 personnes.
  • HI a fourni à 382 personnes des équipements de mobilité tels que des fauteuils roulants, des déambulateurs, des béquilles.
  • HI a apporté une aide psychologique et sociale à plus de 400 personnes.
  • HI travaille en Jordanie avec 11 partenaires locaux.

 

  • Au Liban, HI et ses partenaires ont organisé des séances de réhabilitation pour plus de 3.000 personnes et ont fourni à environ 500 personnes des équipements de mobilité tels que des fauteuils roulants, des déambulateurs, des béquilles, etc.
  • HI a apporté un soutien psychologique à environ 220 personnes.
  • HI a organisé 2.000 sessions d'éducation aux risques, qui ont été profitables à plus de 40.000 personnes.
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Au Togo, des maraudes auprès des enfants et mères isolées sans -abri
© HI
Insertion Santé

Au Togo, des maraudes auprès des enfants et mères isolées sans -abri

A Lomé, capitale du Togo, les restrictions liées à la COVID-19 ont aggravé les conditions de vie des sans-abri. Parmi eux, beaucoup d’enfants et de mères isolées. HI a organisé des maraudes pour leur venir en aide.

Un quart des enfants du monde privé d'école selon l'UNESCO
© J. Mc Geown / HI
Insertion

Un quart des enfants du monde privé d'école selon l'UNESCO

Alors que le nouveau rapport de l'UNESCO sur la situation de l'Education dans le monde vient d'être publié, avec la participation de Handicap International, l'une de nos référentes Éducation inclusive explique pourquoi il reste encore énormément à faire pour l'inclusion scolaire des enfants handicapés.

Sonia, malentendante : « C’est l’école qui m’assure un avenir »
© HI
Droit Insertion

Sonia, malentendante : « C’est l’école qui m’assure un avenir »

Malentendante et malvoyante, Sonia, 19 ans, suit une scolarité adaptée à son handicap pour apprendre les métiers de l’hôtellerie. Elle redoute les conséquences de la pandémie de COVID-19 pour ses projets d’avenir.