Goto main content
 
 

Déminage : 1 million de mètres carrés nettoyés en 10 ans par Handicap International

Mines et autres armes
Liban

Les autorités libanaises ont remis le 8 décembre dernier aux habitants du Nord Liban les terres déminées par Handicap International depuis 2011. Le responsable du déminage, Mohamad Kaakour, explique le travail de l'association dans la région.

Une équipe de déminage de Handicap International au Liban

Une équipe de déminage de Handicap International au Liban | © D.Ligneau / HI

Près de 6.000 mines neutralisées

Combien de démineurs de Handicap International ont été mobilisés sur vos dernières opérations ?

Mohamad Kaakour, responsable du déminage pour Handicap International au Liban : Nous avions une très grande équipe en action. Il y avait trois équipes de déminage, en tout 39 personnes comprenant 24 démineurs avec des superviseurs, des paramédicaux, un chef d'équipe, etc.

Quels types d'engins explosifs ont été trouvés ?

MK : Principalement des mines antipersonnel. En dix ans, nous avons trouvé 6.132 articles : 5.615 mines terrestres, 22 mines antichars et 495 engins non explosés comme des mortiers, des projectiles, des fusibles et des détonateurs. Nous trouvions des mines tous les jours. Les zones que nous dépolluions étaient vraiment très contaminées. Handicap International était la seule organisation travaillant dans le nord du Liban, et la première organisation à commencer le déminage depuis la fin de la guerre civile, à l'exception de l'armée libanaise qui avait commencé certaines tâches de déminage auparavant.

Comment procédez-vous lorsque nous trouvons une mine ou une munition non explosée ? La faisons-nous exploser sur place ou la collectons nous pour la détruire plus tard ?

MK : Toutes les mines sont détruites par Handicap International sur place, mais les munitions non explosées et les restes explosifs sont détruits par le Centre d'action contre les mines du Liban (LMAC), qui nous autorise uniquement à les repérer et les collecter pour une destruction ultérieure.

Un million de mètres carrés déminés

Où étaient situées les opérations de déminage ?

Depuis 2011, Handicap International a procédé au déminage dans le Nord Liban. En dix ans, nous avons déminé près d'un million de mètres carrés. Les dernières activités de déminage de HI ont été menées dans trois districts du Nord : Batroun, Koura et Bcharre, dans environ 18 villages. Nos dernières missions, qui ont débuté en juin 2021, se sont déroulées dans la réserve de cèdres de Hadath El Jebbeh (district de Bcharre) et dans le village de Tannourine (district de Batroun).

Quelle est la spécificité du déminage au Liban ?

MK : La plupart des champs de mines sont situés dans des forêts et des montagnes. Ce ne sont pas des zones plates et ouvertes comme dans d'autres pays. La végétation est dense et doit être coupée avant que le terrain puisse être exploré. Ce sont des terrains très escarpés avec un sol minéral où les détecteurs ne peuvent pas être utilisés. Les démineurs doivent utiliser des techniques d'excavation complète.
De plus, nous devons travailler en fonction des saisons : les champs de mines de basse altitude sont déminés pendant l'hiver (de novembre à avril) où la neige recouvre les montagnes de haute altitude, et pendant l'été, nous passons aux champs de mines de haute altitude.

35.000 personnes bénéficient des terres libérées

Comment les terrains sont-ils restituer aux habitants?

MK : Une fois que Handicap International a terminé la dépollution, le processus de remise des terres est de la responsabilité du Centre d'action contre les mines du Liban (LMAC). Nous remplissons un rapport d'achèvement et l'envoyons au LMAC pour validation. Le LMAC prend alors la responsabilité du transfert et remet les terres à la population locale.

Quel est le bénéfice pour la population?

MK : Tous les villages sont désormais déminés. Environ 35.000 personnes ont bénéficié des terres et des villages libérés. La plupart d'entre elles travaillent dans l'agriculture et investissent dans des oliviers et des pommiers. Nous avons également déminé des réserves de cèdres dans les célèbres réserves de Hadath El Jebbeh et de Tannourine, ce qui permet désormais aux gens de visiter ces sites et de développer les activités touristiques.

Les opérations de déminage ont-elles été affectées par la crise économique ?

MK : Les activités de déminage n'ont pas été directement touchées, cependant, nous rencontrons beaucoup de difficultés pour obtenir du carburant pour les véhicules et les générateurs afin d'assurer le bien-être du personnel après les heures de travail (le personnel est hébergé par Handicap International dans une base de l'association). En assurant une source d'énergie, le personnel a accès à l'éclairage dans ses chambres et à des ventilateurs la nuit, lorsque la température et l'humidité sont élevées. Il est important d'avoir un minimum de confort pour un travail aussi stressant.

Où vos équipes vont-elles opérer en 2022?

MK : En avril 2022, nous commencerons les opérations de déminage dans le district d'Aley, à la Direction du Mont Liban. Pour l'instant, nos opérations dureront jusqu'à la fin de l'année 2022, mais il est probable que nous continuerons après. Le Liban prévoit d'être libre de mines en 2030.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Déminage : l'espoir renaît en Colombie
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes

Déminage : l'espoir renaît en Colombie

Cinq ans après la fin du conflit armé, des milliers de mines antipersonnel menacent encore la vie des populations. De plus en plus de femmes deviennent démineuses pour dépolluer les sols.

Handicap international : «Nous invitons la population à écrire l’histoire»
© Eric Elter / HI
Mines et autres armes Sensibilisation

Handicap international : «Nous invitons la population à écrire l’histoire»

Comme vous l'aurez certainement vu dans les différents médias luxembourgeois, Handicap International, en plus d'agir sur le terrain, se mobilise également sur la scène internationale.

Handicap International poursuit ses activités auprès de la population afghane
© Jaweed Tanveer / HI
Droit Inclusion Mines et autres armes Réadaptation Santé

Handicap International poursuit ses activités auprès de la population afghane

La plupart des activités de Handicap International en Afghanistan auprès des plus vulnérables ont repris après une interruption de quelques jours. Les besoins humanitaires sont immenses dans ce pays dévasté par des décennies de conflits, l’un des plus contaminés au monde par les restes explosifs de guerre et les mines antipersonnel.