Accès direct au contenu
 
 

Gaza : début de la mission d'aide

Urgence
Palestine

La violence dans la bande de Gaza s'intensifie. Depuis le 11 mai, il y a déjà eu plus de 200 morts et des milliers de blessés, dont de nombreux enfants. Les équipes de Handicap International distribuent déjà des kits d'hygiène et des bons alimentaires aux personnes vulnérables.

Nuages de fumée après une frappe aérienne sur la ville de Gaza.

Nuages de fumée après une frappe aérienne sur la ville de Gaza. | © MAHMUD HAMS / AFP

"Les civils sont les principales victimes de ces récents affrontements", explique Laurent Palustran, qui dirige l'opération HI à Gaza. "Nous sommes préoccupés par les personnes les plus vulnérables, telles que les personnes âgées ou handicapées. Il leur est difficile de sortir et de chercher de l'aide. La bande de Gaza mesure 3 km de large et 42 km de long et compte plus de deux millions d'habitants. La densité de la population est extrêmement élevée. En conséquence, le nombre de victimes civiles est élevé une fois qu'un conflit et que les combats éclatent. Les frappes aériennes endommagent et détruisent des habitations et des infrastructures importantes, notamment des hôpitaux et des écoles, ainsi que des routes, des réseaux d'électricité, de gaz et de communication", dit Laurent Palustran.

 
Conflit israélo-palestinien à Gaza Conflit israélo-palestinien à Gaza Conflit israélo-palestinien à Gaza Conflit israélo-palestinien à Gaza

Des hommes évacuent une fille des décombres d'un bâtiment détruit dans la ville de Gaza. © MAHMUD HAMS/AFP

 

Les hôpitaux s'attendent à de nombreux blessés

Si les combats continuent, les hôpitaux de Gaza s'attendent à ce que de nombreux blessés aient besoin de soins de réadaptation après les opérations d'urgence. Handicap International craint également que s'ils ne reçoivent pas l'aide humanitaire dont ils ont besoin, la situation des plus vulnérables ne s'aggravera. C'est pourquoi les équipes ont déjà commencé à distribuer des bons alimentaires et des kits d'hygiène. Ils se préparent également à commencer à distribuer prochainement des aides à la mobilité telles que des béquilles et des fauteuils roulants. En outre, il sera également nécessaire de soutenir les personnes qui ont perdu leur maison à la suite des bombardements. Au total, 2.000 appartements ont été endommagés et 500 maisons ont été complètement détruites. Les employés de Handicap International sont également touchés et ont été évacués.

La situation pourrait se détériorer davantage

La bande de Gaza est soumise à un blocus depuis longtemps et les approvisionnements sont déjà extrêmement limités. Les récents affrontements pourraient rapidement aggraver la situation. Si la seule centrale électrique n'est plus alimentée en carburant, il pourrait y avoir des goulots d'étranglement d'électricité, et l'eau et la nourriture pourraient également venir à manquer.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.

La frappe aérienne russe qui a touché un centre commercial bondé à Kremenchuk, dans le centre de l'Ukraine, lundi 27 juin, aggrave le bilan déjà effroyable des victimes civiles dans le pays. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines blessées. Le bilan va très certainement s’alourdir.

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine
© T.Mayer / HI
Réadaptation Urgence

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine

Gaëlle Smith, spécialiste de Handicap International en réadaptation d'urgence, explique la gravité des blessures dues aux explosions en Ukraine et l'importance d'une réadaptation précoce.
En visite en Ukraine, Anna décide de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI
© HI
Urgence

En visite en Ukraine, Anna décide de rester et de rejoindre l'intervention d'urgence de HI

Anna Bekh retournait en Ukraine auprès de sa famille lorsque, deux jours plus tard, la guerre éclatait. Elle a rejoint l'équipe d'intervention d'urgence de HI.