Go to main content
 

Interview de Kumiyo, mangaka mobilisée pour Handicap International Luxembourg

Sensibilisation
International Luxembourg

Depuis le mois de novembre 2016, une centaine d’élèves du Lycée de Garçons Esch-sur-Alzette ont participé à plusieurs activités dans le cadre du projet “Reste de Guerres” leur permettant ainsi d’être sensibilisés sur la thématique des bombardements sur les populations civiles. Après les sessions de sensibilisation, les élèves ont pu exprimer leur créativité en réalisant des bandes dessinés, des prothèses ou encore, des poèmes. Un vernissage est prévu le 15 juin prochain ! Parallèlement, une Mangaka japonaise, Kumiyonoe, a donné une dimension artistique au projet en proposant un manga sur la thématique des mines antipersonnel et qui a également servi de support au travail pédagogique. C’était l’occasion pour elle d’affirmer sa mobilisation.

La Mangaka Kumiyo en classe avec les élèves.

La Mangaka Kumiyo en classe avec les élèves. | © Handicap International

- Quel message avez-vous voulu faire passer à travers le personnage principal ?

En créant cette histoire, plutôt que de faire passer un message, c’était plutôt l’occasion pour moi-même de faire face à la question de comprendre pourquoi on est concerné par les souffrances et les difficultés d’autrui. Je souhaite que chaque lecteur puisse trouver sa propre réponse à cette question. Je crois que cette réponse évoluera différemment en fonction de l’âge et de l’expérience de la vie. Je voudrais simplement conseiller aux lecteurs d’être attentifs à la manière dont se développe et change chaque personnage, que ce soit Johan (le garçon européen) mais aussi Thal (le garçon cambodgien, victime d’une mine) ou la mère de Thal.


 - Pensiez-vous que vous alliez un jour vous engager en utilisant votre talent au profit d’une cause humanitaire ?

J’essaie toujours de créer des histoires et des dessins qui peuvent toucher les gens. J’espère que cela leur permettra d’admirer la vie, de faire naître en eux un sentiment de gentillesse et leur donner une occasion de penser aux liens qui unissent les humains ; en cela je pense que cela contribue déjà indirectement au profit d’une cause humanitaire. 


- Au moment de l’écriture de l’histoire, qu’est-ce qui vous a le plus touché ou ému ?

C’est quand je vois que les personnages que j’ai créés possèdent leur propre vie. Je dois toujours dessiner à partir de zéro, sans guide, sur une feuille blanche. Il me faut donc bien imaginer les différentes situations et les sentiments des personnages. Mais à force de répéter cette réflexion, petit à petit ce sont les personnages eux-mêmes qui m’indiquent comment ils se comportent : la position de leur corps, l’expression de leur visage, et même ce qu’ils veulent dire.


Projet réalisé grâce au soutien financier de l’Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte.

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées
© humanitariandisabilitycharter.org
Insertion Urgence

Lors des crises, n’oublions pas les personnes handicapées

La Charte pour l'inclusion des personnes handicapées dans l'action humanitaire a été élaborée en 2016 par Handicap International et plus de 70 partenaires. Elle compte déjà plus de 200 signataires dont 25 États, l’Union européenne, plusieurs agences des Nations Unies, des organisations humanitaires et des associations de personnes handicapées.

Journée internationale des droits de l'homme
© Kate Holt/HI
Droit

Journée internationale des droits de l'homme

Être soigné, aller à l'école, travailler, s'exprimer, faire du sport, avoir des loisirs… Pour que ces droits fondamentaux soient les droits de tous et que les plus vulnérables ne soient plus exclus de la société, Handicap International agit, dans près de 60 pays, pour en promouvoir le respect.

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils
© HI
Droit Mines et autres armes

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils

Organisée par Handicap International, la conférence régionale contre les bombardements de civils s'est achevée le 6 décembre au Chili. 23 États ont adopté le Communiqué de Santiago, exprimant leur inquiétude sur les effets dévastateurs pour les civils de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.