Goto main content
 
 

« Je me souviens de mon corps criblé d’éclats d’obus »

Au mois d’avril 2017, Raneen a été victime d’un bombardement à Mossoul et souffre depuis d’une fracture à la jambe. Elle est actuellement traitée à l’hôpital de Hamdaniyah, où Handicap International (HI) lui fait bénéficier de sessions de kinésithérapie.

Raneen Testimony

Raneen, dans sa chambre d’hôpital à Hamdanyah. | © E. Fourt / Handicap International

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Camille BARBI
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 20
c.barbi@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »
© B.Blondel / HI
Mines et autres armes

« Je pense qu’il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée »

Après 10 ans de guerre, la Syrie est totalement contaminée par les restes explosifs, une contamination qui est du jamais-vu pour les experts. Quand le conflit cessera, le déminage et la reconstruction seront extrêmement complexes. Explications d’Emmanuel Sauvage, directeur de la réduction de la violence armée chez HI.

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie
© S.Khlaifat/HI
Mines et autres armes Réadaptation

La vie de Salam a volé en éclats à cause des restes explosifs en Syrie

En 2015, Salam ramassait des olives dans un champ près de chez elle, en Syrie. Elle a trouvé un drôle de morceau de métal, une petite bombe, qui a explosé. Elle avait tout juste 5 ans.

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D
© HI 2020
Réadaptation

HI redonne de l’espoir en Ouganda: Hakim remarche grâce à la technologie 3D

HI utilise la télémédecine et l’impression 3D pour fournir des services de rééducation physique aux réfugiés. Résultat : plus de mobilité mais aussi un espoir retrouvé.