Accès direct au contenu
 
 

Le changement climatique : une menace majeure pour les plus vulnérables

Urgence
Haïti International

HI est sous pression en raison de l'augmentation des catastrophes liées au climat.

Des bénévoles portent une femme handicapée lors d’un exercice de simulation de catastrophe naturelle, à Haïti.

Des bénévoles portent une femme handicapée lors d’un exercice de simulation de catastrophe naturelle, à Haïti. | © Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI

Depuis 15 ans, HI œuvre dans le monde entier pour aider les populations à se préparer aux catastrophes naturelles. Ainsi, nous avons pu constater par nous-mêmes l’impact de l’augmentation des événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique sur les plus vulnérables, en particulier les personnes en situation de handicap.

Une menace grandissante

HI intervient dans un nombre croissant de catastrophes naturelles extrêmes et d’urgences climatiques chroniques.  60 catastrophes climatiques de plus se sont produites en moyenne par an dans le monde entre 2007 et 2017, par rapport à la décennie précédente.

Selon HI, les événements météorologiques extrêmes en lien avec le changement climatique constituent une menace grandissante importante pour le bien-être des bénéficiaires de nos actions et plus généralement des populations vulnérables du monde entier.

En plus de l’impact immédiat des situations d’urgence subites comme les cyclones, de nombreuses études montrent que le changement climatique a des conséquences certes indirectes, mais pourtant graves, sur les groupes vulnérables, comme la violence armée, l’insécurité alimentaire, la rareté de l’eau, les migrations de masse et la perte de moyens de subsistance

Un impact disproportionné

Bien que l’augmentation de ces risques affectent toutes les populations, les conditions climatiques extrêmes ont un impact nettement plus important sur les groupes vulnérables, en particulier sur les personnes en situation de handicap.

Ces dernières sont davantage touchées car elles sont plus susceptibles de vivre dans des zones à risque où la pauvreté est importante, et sont fréquemment exclues des plans de préparation aux situations d’urgence.

Les données du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR) montrent à quel point ces personnes sont isolées et en danger en cas de catastrophe. Dans le monde, seule 1 personne en situation de handicap sur 5 est capable de suivre des mesures d’évacuation sans problème en cas de catastrophe ; seuls 17 % connaissent les mesures de gestion des catastrophes de leur communauté, et à la suite d’une catastrophe, 75 % des personnes handicapées ont le sentiment d'être exclues de la réponse humanitaire.

Participants evacuate during the HI emergency exercise, Haiti 2019

© Jéthro-Claudel Pierre Jeanty/HI    Un bénévole aide un homme âgé lors d’un exercice de simulation de catastrophe naturelle, à Haïti.


Préparer pour sauver des vies

Dans une commune isolée du Nord-Ouest d’Haïti, des bénévoles en gilet orange portent une femme sur une civière pour descendre une colline rocailleuse. Il s’agit heureusement d’un exercice de simulation. Ces bénévoles sont en train d’évaluer si les mesures de préparation aux situations d’urgence qu’ils ont mises en place suffisent à permettre à leur communauté de se mettre à l’abri en cas de catastrophe naturelle. Cet exercice d'évacuation concerne toute la municipalité.

Grâce à un projet collaboratif conduit par HI et les services de protection civile, les participants savent comment fournir les informations et l’assistance nécessaires aux personnes handicapées, aux enfants et aux personnes âgées. Des refuges, accessibles à tous, ont été préparés à l’avance. Dans une région pauvre et isolée d’un pays à risque de catastrophe naturelle, ces préparatifs sont la meilleure chance de survie.   

À propos de l’action de HI en réduction des risques de catastrophes (DDR)
•    HI mène des initiatives de DRR et d’adaptation au changement climatique depuis 15 ans.
•    Nous conduisons actuellement 20 projets de DRR dans 16 pays différents.
•    HI aide les autres acteurs de DRR à inclure les personnes présentant des besoins spécifiques.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org


Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

30.000 victimes d’armes explosives en 2019, dont une majorité de civils
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes Technologie

30.000 victimes d’armes explosives en 2019, dont une majorité de civils

Alors que Handicap International se bat pour mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zone urbaine, un rapport révèle que 29.499 personnes ont été tuées ou blessées par ce type d’engin en 2019 dans le monde. 66% d’entre-elles étaient des civils.

Séisme en Haïti, 10 ans déjà: Moïse rêve à son avenir
© Davide Preti/HI
Réadaptation

Séisme en Haïti, 10 ans déjà: Moïse rêve à son avenir

Moïse (14 ans), ses parents et son jeune frère Sonel (11 ans) habitent depuis quelques années dans le quartier de Mariani, un peu en-dehors de Port-au-Prince. Les murs et le toit de leur modeste demeure sont en tôle ondulée. À cause du tremblement de terre, la famille a tout perdu. Plus de maison, plus rien. Mais heureusement, ils ont tous survécu.

Haïti : l'intervention de Handicap International suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti : l'intervention de Handicap International suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, Handicap International a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.