Accès direct au contenu
 
 

Les femmes avec un handicap ont 30 fois plus de risques de connaître une grossesse non-désirée

Prévention et santé Santé
République démocratique du Congo

Dans le contexte de la Journée internationale d’action pour la santé des femmes, HI rappelle l’importance d’informer, de prévenir les risques de santé et de permettre à toutes les femmes de bénéficier de soins de santé adaptés 

Une mère tient son enfant dans les bras

Une mère tient son enfant dans les bras | © Kristof Vadino/HI

Dans le monde, chaque jour, 1 600 femmes et plus de 10 000 nouveau-nés meurent des suites de complications durant la grossesse ou l’accouchement. Ce 28 mai, Journée internationale d’action pour la santé des femmes, est l’occasion pour HI de rappeler l’importance d’informer, prévenir et permettre un accès aux soins de qualité pour chaque femme.


Environ 14 millions d'adolescentes deviennent mères chaque année. Et les jeunes femmes handicapées ont 30 fois plus de chances de tomber enceintes sans l’avoir voulu. 


HI vise à améliorer les conditions de santé des mères et des enfants dans une quinzaine de pays, notamment en RDC, au Mali, au Kenya et au Cambodge. En 2017, 125 230 mères et enfants ont bénéficié d’un soutien de l’association. 

 

  • HI informe et prévient les jeunes femmes au sujet des risques rencontrés et des actes de prévention à adopter 
  • HI assure aussi que les femmes puissent se rendre dans un centre de santé facilement malgré leur handicap, que les soins soient gratuits ou accessibles financièrement, et qu’elles puissent avoir l’aide médicale dont elles ont besoin.  
  •  De plus, HI vise à améliorer la qualité des soins proposés et conseille le personnel de santé

    « Les équipements médicaux doivent être de qualité et les médecins capables d’accompagner une femme sourde ou qui est atteinte de paralysie cérébrale. Cela passe aussi par l’information : penser à afficher les heures d’ouverture d’un centre de santé, éventuellement avec des pictogrammes, pour que tout le monde puisse être au courant. Et proposer un suivi qui soit réellement adapté aux besoins de la patiente »

    explique Rafik Bedoui, Conseiller technique chez Handicap International, en charge de Santé maternelle, néonatale et infantile et santé sexuelle et génétique. 
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Camille BARBI
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 20
c.barbi@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La moitié des enfants handicapés encore exclus du système scolaire
© Thomas Freteur/HI
Droit Insertion Santé

La moitié des enfants handicapés encore exclus du système scolaire

HI publie aujourd’hui un rapport sur les problèmes d’accès à l’éducation des enfants handicapés dans les pays les plus modestes. Valentina Pomatto, responsable du plaidoyer inclusion pour HI, explique les enjeux de l’éducation inclusive. 

HI fabrique des visières 3D pour les soignants en première ligne contre la COVID-19 en Ouganda
© HI 2020
Santé Urgence

HI fabrique des visières 3D pour les soignants en première ligne contre la COVID-19 en Ouganda

En Ouganda, HI utilise l’impression 3D pour produire des visières de protection destinées aux professionnels de santé. 
 

Rana, kinésithérapeute pour HI: "J'aide des enfants victimes de bombardements"
© Photo HI
Mines et autres armes Réadaptation Santé

Rana, kinésithérapeute pour HI: "J'aide des enfants victimes de bombardements"

Rana Abdel Al est libanaise. Elle travaille pour HI en tant que kinésithérapeute auprès de réfugiés syriens victimes de bombardements. Elle sera au Luxembourg du 1er au 3 octobre pour la Pyramide de HI et témoignera auprès de ministres et députés.