Go to main content
 

Mission d'HI Luxembourg au Sud Soudan

Insertion socio-professionnelle
Soudan du Sud

Au Sud Soudan, HI met en œuvre un projet qui vise la sortie de l’extrême pauvreté de 150 personnes handicapées dans quatre communes à Juba et Yei.

Khamis, 26 ans, a reçu un fauteuil roulant de la part de HI. Mais le camp est plein d’ostacles. Site de protection des civils, PoC 3, Soudan du Sud.

Khamis, 26 ans, a reçu un fauteuil roulant de la part de HI. Mais le camp est plein d’ostacles. Site de protection des civils, PoC 3, Soudan du Sud. | © Till Mayer/HI

Notre collègue Francesca Randazzo, « Livelihood Manager & Specialist » revient de mission dans la région où elle a formé l’équipe à l’approche « BRAC » afin de l’accompagner dans la stratégie de mise en œuvre du projet d’ici 2021.

« En utilisant l’approche du modèle de progression, lancée par BRAC, » nous explique Francesca, « ce projet au Sud Soudan apporte une réponse complète aux besoins des ménages les plus pauvres en combinant filets sociaux, promotion de l’épargne, formation technique et appui à la création d’activités génératrices revenus (AGR) avec un accompagnement social personnalisé. » Ce projet est mis en œuvre grâce au soutien du Ministère des Affaires étrangères luxembourgeois dans le contexte du 5ème accord-cadre 5 (AC5) avec HI. Notons que HI mène des projets similaires au Bangladesh (3eme phase), au Tchad, au Mali et au Burkina Faso.

Les personnes extrêmement pauvres

Cela peut surprendre, mais il existe des gradations dans la pauvreté. Les personnes visées par notre projet sont les plus pauvres d’entre les pauvres. Ces personnes doivent généralement donner priorité aux besoins de consommation immédiate par rapport au développement d’activités économiques, limitant leurs possibilités de rompre le cycle de pauvreté. Ces personnes sont :

  • en insécurité alimentaire chronique : elles répondent à peine à leurs besoins minimaux de survie
  • en situation de revenus insuffisants et irréguliers
  • ne disposent pas ou peu de biens productifs et d’épargne
  • en mauvais état de santé
  • en faible niveau d’éducation
  • en grande vulnérabilité aux chocs internes/externes
  • isolées socialement et géographiquement

Le modèle de progression de BRAC

Lancé en 2002, le programme de BRAC appelé « Repousser les frontières de la réduction de la pauvreté : Cibler les ultra-pauvres » (CFPR-TUP) est spécialement conçu pour répondre aux besoins des ménages extrêmement pauvres, afin de leur permettre d’accéder par la suite à des programmes de développement traditionnels, telle que la microfinance. Le modèle de BRAC a vu le jour après trois décennies d’apprentissage de son programme de lutte contre la pauvreté rurale.

Les plus pauvres (mais qui ont la possibilité de participer à des activités économiques) peuvent se hisser hors de l’extrême pauvreté à l’aide d’une combinaison d’interventions successives bien planifiées, comprenant :

  • les filets sociaux
  • le développement de moyens de subsistance
  • la microfinance

La combinaison des trois interventions traditionnelles permet de répondre aux multiples caractéristiques de l’extrême pauvreté, à savoir la satisfaction des besoins de base, l’accumulation d’actifs et de sources de revenus durables.

Brac et HI

Née au Bangladesh dans les années 70, BRAC (anciennement Bangladesh Rural Advancement Committee), est une ONG visant la réduction de la pauvreté en donnant aux plus démunis les moyens d’apporter des changements dans leur propre vie. Ses champs d’action étaient centrés sur la microfinance, avant de se diversifier progressivement dans l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’aide juridique, l’éducation, la préservation du climat, ainsi que la santé des mères et des enfants. Pour la 3ème année consécutive, BRAC a été en 2018 l’ONG de développement la mieux notée par NGO Advisor.

Brac a signé en 2018 un protocole d’entente avec Handicap International pour adapter son approche de graduation de la pauvreté extrême aux personnes handicapées. Au cours des trois prochaines années, BRAC et HI développeront des projets pilotes pour tester cette approche et des outils pour que les autres acteurs sur le terrain adoptent et promeuvent cette approche.

HI au Soudan du Sud

Dans cet Etat fondé en 2011, théâtre d’affrontements armés, HI vient en aide auprès des Sud-Soudanais qui fuient les combats, en particulier les plus vulnérables. HI se concentre sur les soins de réadaptation et le soutien psychosocial. En parallèle, HI lutte contre les discriminations auxquelles font face les personnes handicapées et intervient auprès des personnes extrêmement pauvres.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Un travail décent pour tous, c'est possible !
© HI
Insertion socio-professionnelle

Un travail décent pour tous, c'est possible !

Un appareillage, un traitement de kiné, c’est un premier pas vers plus d’autonomie pour une personne handicapée. Une autre étape importante : pouvoir gagner sa vie. Avoir un travail, c’est aussi  contribuer à faire vivre sa famille. La société pose aussi un autre regard sur la personne, qui est mieux acceptée.  

Cuisine du Monde Soudan du Sud
© Handicap International
Evénements

Cuisine du Monde Soudan du Sud

Le 28 février 2019, venez découvrir le Soudan du Sud et ses spécialités culinaires dans les locaux de HI Luxembourg.
 

Ethiopie, vue du terrain
©HI Lux
Insertion socio-professionnelle

Ethiopie, vue du terrain

« Grâce à HI, la vie de nombreuses personnes souffrant d’un handicap change pour un mieux »

Nos collègues Francesca et Bedil nous racontent leur travail en Ethiopie où HI mène un projet humanitaire et un projet de réhabilitation et inclusion socio-économique auprès des communautés les plus vulnérables.