Go to main content
 

Ouragan Irma en Haïti : « Se préparer à affronter un défi logistique »

Urgence
Haïti

Après avoir frappé violemment plusieurs îles de la Caraïbe dont Porto Rico et Saint Martin, l’ouragan Irma se rapprochait ce jeudi en fin de journée de la côte Nord d’Haïti. Dans ce pays régulièrement affecté par des catastrophes naturelles de grande ampleur, les équipes de Handicap International s’attendent à des difficultés majeures pour accéder aux zones les plus touchées. Avec la nécessité de venir en aide aux familles pendant de très longs mois.

(Archive) Logistique

(Archive) Logistique | William Daniels / Handicap International

L’ouragan Irma devait passer au large de la côte Nord d’Haïti ce jeudi. Mais la violence des vents et des averses qui les accompagnent font craindre des conséquences effroyables pour les habitants de cette région. La ville de Cap Haïtien, plus importante concentration de population du Nord de l’île compte plus de 300 000 habitants, dont une part importante vit dans des bidonvilles.

« Compte tenu de la précarité d’une grande partie des habitations, dont certaines sont composées de tôles, de bois et de terre, on peut s’attendre à ce que de très nombreuses familles se retrouvent sans toit après le passage d’Irma. Et probablement sans moyens de subsistance, s’inquiète Patrick Kelders, responsable des actions de Handicap International pour Haïti. Mais la principale difficulté que nous devrons affronter dès que l’alerte sera levée, sera de parvenir à nous rendre dans la région touchée par l’ouragan, à cause de routes coupées, d’arbres arrachés… ». L’objectif premier est d’abord d’évaluer les besoins d’éventuelles victimes après le passage de l’ouragan, que les besoins matériels.

Une équipe de Handicap International est dès lors prête à se rendre au Nord de l’île pour assurer une évaluation de la situation. « Il est possible que nous soyons confrontés à un immense défi logistique après le passage de l’ouragan, celui de l’acheminement de l’aide humanitaire, ajoute Patrick Kelders. Cela pourrait nous conduire à déployer une plateforme logistique, comme nous avons pu le faire en 2016 après le passage du cyclone Matthew. Avec des lieux de stockage, et une flotte de camions chargés de convoyer l’aide humanitaire vers les victimes de la catastrophe ». Handicap International travaille avec les autres organisations présentes en Haïti et les autorités pour préparer cette intervention.

« La pérennité des activités en cours sur l’île et la mise en œuvre d’un nouveau projet d’aide à la résilience des populations dans le nord-ouest (gestion des risques de désastres), en lien avec les autorités, reste en effet un objectif essentiel ; une mission exploratoire chargée d’évaluer l’ampleur des besoins dans cette partie de l’île est aussi en préparation », ajoute Patrick Kelders.

Handicap International, présente dans le pays depuis 2008, est intervenue suite à l’ouragan Matthew, en octobre 2016, ainsi que lors du séisme de 2010. L’association, qui compte une trentaine de salariés dans le pays, mène également des projets de réduction de risques de catastrophes naturelles en lien avec la Direction de la protection civile dans plusieurs départements du pays.

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
©HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Quatre mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, HI soutient toujours les victimes de la catastrophe.

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables
© Nadia Todres/HI
Insertion Réadaptation Urgence

Séisme Haïti : 9 ans plus tard, HI assure toujours l’accès aux services de réadaptation aux plus vulnérables

Au chevet des victimes dès le lendemain du séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI poursuit ses actions, notamment afin d’assurer des services de réadaptation de qualité.

« J'ai eu la peur de ma vie »
© Brice Blondel / Handicap International
Urgence

« J'ai eu la peur de ma vie »

Dans l’Agenda 2030, le climat est placé au cœur du développement. Les effets négatifs du changement climatique sont particulièrement visibles dans les pays en développement, qui sont aussi les plus vulnérables, avec des conséquences graves pour l’environnement et les hommes, pour les personnes handicapées tout particulièrement. Du fait de leur mobilité limitée, d’un accès restreint aux transports et à l’information ainsi que l’absence de systèmes d’assistance spécifiques, les personnes handicapées sont souvent les premières victimes des catastrophes naturelles.