Go to main content
 

Parce que chaque geste compte !

Mines et autres armes Sensibilisation

Pyramide de Chaussures - samedi 1er octobre 2016 de 10 h à 17h, Place d’Armes à Luxembourg-ville. Mobilisez-vous contre l'utilisation d'armes explosives en zones densément peuplées qui met la vie des civils en danger d'une manière inacceptable.

Pyramide de Chaussures - 1er octobre 2016

Rendez-vous samedi 1er octobre 2016 de 10 h à 17h, Place d’Armes à Luxembourg | © A. Massolin-Toussaint / Handicap International

Handicap International se bat depuis des années contre l’utilisation d’armes ignobles qui frappent sans discrimination les civils : mines antipersonnel, bombes à sous-munitions et restes explosifs de guerre. L’utilisation d’armes explosives en zones peuplées tend à devenir une norme dans les conflits contemporains ; une violation du droit international humanitaire. 

Il est temps d’arrêter le massacre !

Cette nouvelle édition de la Pyramide de Chaussures proposera à tous les citoyens d’exprimer leur soutien envers les victimes en venant, notamment, déposer leurs chaussures. Un geste symbolique fort et un message clair : que cesse le massacre de milliers de civils innocents à travers le monde !

Infos pratiques Pyramide de Chaussures

Rendez-vous le samedi 1er octobre 2016 de 10 h à 17h, Place d’Armes à Luxembourg-ville. Tout au long de la journée, Handicap International accueillera le public à travers différentes animations :

  • parcours de sensibilisation avec immersion à 360° dans une ville syrienne détruite par les bombardements,
  • exposition,
  • atelier créatif de mobilisation pour petits et grands,
  • spectacle de danse "Restes de guerres" à 11h30, 13h30, 15h et 16h*,
  • rencontre avec les membres de Handicap International,
  • vente d'artisanat

Autant d’occasions de sensibiliser les visiteurs et de leur permettre de mieux mesurer la réalité d’une situation qui reste tragique pour de nombreux civils.

*concept et chorégraphie : Bernard Baumgarten / Danseurs: Sarah Baltzinger, Catarina, Calçada Barbosa, Baptiste Hilbert, Georges Maikel Piros Monteiro / Production : UnitControl / Co-production : Handicap International Luxembourg / Avec le soutien de 3 C-L - Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Cuisine du monde Burkina Faso
© HI Luxembourg
Sensibilisation

Cuisine du monde Burkina Faso

Pour ce mois de février, Handicap International vous propose de partir à la découverte du Burkina Faso.
 

Bombardements aériens : des conséquences dévastatrices sur les civils
© Elias Saade / HI
Mines et autres armes

Bombardements aériens : des conséquences dévastatrices sur les civils

Un nombre record de civils ont été tués lors de bombardements en 2016 en Syrie. Et un civil sur quatre tué par des bombardements aériens en zones urbaines avait moins de 18 ans, rapporte une étude publiée dans le Lancet Global Health sur la base de chiffres collectés par le Violence Documentation Centre (VDC). En cause, l’utilisation des armes explosives en zones peuplées - pratique contre laquelle s’est engagée Handicap International (HI) - et leurs effets dévastateurs sur les civils.  

Alerter les Etats sur l’assistance aux victimes
© J.M. Vargas/HI
Mines et autres armes

Alerter les Etats sur l’assistance aux victimes

Dans un contexte d’augmentation spectaculaire du nombre de victimes des mines (8605 victimes en 2016[1]) et d’utilisation des mines improvisées, les Etats parties au Traité d’Ottawa[2] qui interdit les mines antipersonnel se réunissent à Vienne du 18 au 22 décembre. Handicap International (HI) sera présente. Objectif de l’association : alerter les Etats sur les besoins dans l’assistance aux victimes et défendre le déminage des mines improvisées dans le cadre du Traité.

 

[2] La Convention d’Ottawa interdit l'acquisition, la production, le stockage et l'utilisation des mines antipersonnel. La Convention a été ouverte à signature le 3 décembre 1997. Elle est entrée en vigueur le 1er mars 1999. 162 sont Etats parties à la Convention. 1 Etat en est signataire.