Go to main content
 

Se préserver des catastrophes naturelles

Prévention et santé

Les catastrophes naturelles se multiplient, comme le montre l’ouragan Matthew qui vient de frapper Haïti et Cuba le 4 octobre. Les actions de préparation aux risques permettent de sauver des vies. Pour Handicap International, qui mène à travers le monde 15 projets de réduction des risques de catastrophes naturelles, il est essentiel de former directement les populations locales.

Des villageois dans la région de Batticaloa au Sri Lanka se réunissent pour élaborer un plan d’évacuation en cas d’urgence. Ils ont dessiné la carte du village sur le sol.

Des villageois dans la région de Batticaloa au Sri Lanka se réunissent pour élaborer un plan d’évacuation en cas d’urgence. Ils ont dessiné la carte du village sur le sol. | ©Handicap International

Le passage de l’ouragan Matthew dans les Caraïbes la semaine dernière illustre l’importance de préparer les populations – et particulièrement celles qui sont isolées - aux catastrophes naturelles. Afin de limiter leur coût humain et leurs conséquences à long terme. 

Comment aider les villages à faire face aux inondations, aux sécheresses ? Comment mettre en place des plans de contingence et répartir les responsabilités de chacun ? Comment former des équipes de réponse aux urgences, mettre en place un système de veille et d’alerte ? Comment également inclure les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes handicapées ?

Handicap International mène 15 programmes dans le monde pour répondre à ces défis. Au Sri Lanka, l’association accompagne les habitants de villages côtiers dans la mise en place de plans d’évacuation. Au Pakistan, dans le Sindh, région particulièrement pauvre et exposée aux catastrophes, elle travaille à la protection des personnes mais également de leurs biens (bétail, terres agricoles, outil de travail pour l’activité artisanale, etc.).

En Haïti et à Cuba, Handicap International accompagne les autorités dans la définition de politiques nationales adaptées. Elle aide également plusieurs villages et quartiers à se préparer aux catastrophes naturelles, en mettant en place un système d’alerte précoce, en élaborant des plans d’évacuation et en réalisant des exercices… Véronique Walbaum, référente de Handicap International pour la réduction des risques, constate que dans ces zones l’évacuation des populations avant le cyclone du 4 octobre a été rapide et bien menée. Reconnaître une alerte, savoir ce que chacun doit faire, etc. a permis de sauver des vies.

 

Journée internationale de prévention des catastrophes

Initiée par les Nations unies, la Journée internationale de prévention des catastrophes, le 13 octobre, a pour objectif de sensibiliser les populations à la manière de prendre des mesures afin de réduire leur risque en cas de catastrophe.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Journée mondiale de l’Enfant africain
© R. Colfs/Handicap International
Droit Insertion Prévention et santé Réadaptation

Journée mondiale de l’Enfant africain

La Journée mondiale de l’Enfant africain, le 16 juin, nous invite à réfléchir sur l’action menée en faveur des enfants en Afrique auprès desquels Handicap International agit. C’est aussi une journée de sensibilisation aux injustices et aux difficultés endurées actuellement par beaucoup d’entre eux. 

Shahoud et l’équipe des héros
© Handicap International
Prévention et santé

Shahoud et l’équipe des héros

Shahoud a 12 ans et vit au sein d’un camp de personnes déplacées, au nord de la Syrie. Il y a plusieurs mois, le jeune garçon a été blessé par un accident et il a dû être amputé de la main droite. Aujourd’hui, Shahoud fait de son histoire un combat et, aux côtés de Handicap International, il s’implique dans des sessions d’éducation aux risques avec d’autres enfants.

« Au Yémen, les bombardements de civils ne doivent pas devenir la règle »
© Handicap International
Mines et autres armes Prévention et santé Urgence

« Au Yémen, les bombardements de civils ne doivent pas devenir la règle »

Un hôpital soutenu par l’organisation humanitaire Médecins sans frontières a été touché par un raid aérien, faisant 11 morts et une dizaine de blessés, ce lundi 15 août, dans la ville d’Abs, dans la province de Hajja, au Nord du Yémen. Cette attaque intervient deux jours après le bombardement d’une école dans la province de Sadaa, qui a coûté la vie à 10 enfants. Handicap International et 5 associations humanitaires exigent une enquête indépendante sur ces attaques. Handicap International condamne ces bombardements et appelle toutes les parties au conflit à respecter le Droit international humanitaire.