Aller au contenu principal
 
 

Volcan Nyiragongo à Goma, Nord-Kivu : Handicap International vient en aide aux plus vulnérables

Urgence
République démocratique du Congo

HI vient en aide aux plus vulnérables après les déplacements de populations liées à l’éruption du volcan Nyiragongo à proximité de Goma, au Nord Kivu (République démocratique du Congo).

Volcan

Volcan Nyiragongo (photo archive) | © J. De Beaucorps / HI

L’éruption du volcan Nyiragongo à Goma, au Nord-Kivu (République Démocratique du Congo), qui a eu lieu le 22 mai, a entrainé le déplacement de plus de 416 000 personnes dans dix zones principales du Nord et du Sud-Kivu ainsi qu’au Rwanda. Cette éruption a été suivie par des centaines de séismes, plongeant les habitants de Goma dans un climat de panique et d’angoisse. 

Ayant quitté ou perdu leur domicile et leurs biens, des milliers de familles se retrouvent aujourd’hui complètement démunies, sans activité économique, dans des conditions sanitaires très difficiles, dans une région où la situation humanitaire était déjà alarmante (présence de nombreux groupes armés, insécurité alimentaire, etc.). 
Manque d’accès à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires, insécurité alimentaire, risques de choléra et épidémie covid-19 : les besoins des populations affectées sont immenses. 

HI, présente en République Démocratique du Congo depuis 1995, intervient actuellement afin d’aider les plus vulnérables au Nord-Kivu. L’association coordonne une flotte de camions mise à disposition des organisations humanitaires (plateforme logistique), afin d’acheminer le matériel humanitaire auprès des personnes qui en ont besoin.

De plus, face à ce climat anxiogène (éruption volcanique, nouvelles secousses, déplacements de populations, etc.), l’association se prépare à apporter un soutien psychosocial aux personnes affectées par la catastrophe.

HI envisage aussi de distribuer des kits comprenant des articles ménagers essentiels (bâches, couvertures, casseroles, savons, etc.) aux personnes qui en auront besoin dans les prochaines semaines pour faciliter leur retour.

Deux semaines après la première éruption volcanique, les séismes ralentissent dans la ville de Goma et les populations déplacées commencent à revenir. Mais certains quartiers ont été fortement affectés (habitations détruites, canalisations coupées, etc.). Et selon l’office de Volcanologie de Goma, une nouvelle éruption du volcan est encore possible.
 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui
© Jean Marie Jakomina / HI
Réadaptation Urgence

En Haïti, HI aide Jérôme à reprendre confiance en lui

Jérôme a été durement éprouvé par le séisme d’août 2021, puis par un AVC. HI lui fournit des séances de réadaptation et de soutien psychosocial pour l’aider à surmonter ces épreuves.

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Lundi 27 juin, une frappe aérienne russe aggrave le bilan des victimes civiles.

La frappe aérienne russe qui a touché un centre commercial bondé à Kremenchuk, dans le centre de l'Ukraine, lundi 27 juin, aggrave le bilan déjà effroyable des victimes civiles dans le pays. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines blessées. Le bilan va très certainement s’alourdir.

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine
© T.Mayer / HI
Réadaptation Urgence

Les blessures complexes causées par des armes explosives en Ukraine

Gaëlle Smith, spécialiste de Handicap International en réadaptation d'urgence, explique la gravité des blessures dues aux explosions en Ukraine et l'importance d'une réadaptation précoce.