Go to main content

Bangladesh

Bangladesh. Raihan, 6 ans, reçoit des soins de réadaptation chaque semaine.

© Shumon Ahmed / CDD

Actions en cours

Au Bangladesh, Handicap International favorise la prise en compte des plus vulnérables en soutenant l'accès aux services (notamment de réadaptation et d’insertion économique) pour toutes les personnes handicapées, chaque fois que cela est possible. L'association est particulièrement active dans les domaines de la réadaptation physique et de l'accès à des aides à la mobilité de qualité dans les zones les plus reculées du pays.

Les enfants handicapés restent parmi les groupes les plus marginalisés dans le pays, et très peu d’entre eux vont à l'école. Invisibles, stigmatisés, ils sont davantage exposés aux abus, à l’exploitation et à la négligence. Pour les sortir de l’ombre et améliorer leurs conditions de vie, Handicap International favorise leur accès à l’école en facilitant leur inscription, en leur fournissant du matériel scolaire. L’association forme aussi les enseignants à des outils pédagogiques adaptés, qui permettent aux enfants handicapés de suivre les cours. De plus, Handicap International organise des activités sportives et de loisirs afin de favoriser leur bien-être et leur intégration dans la société.

L’association se mobilise afin que les adultes handicapés aient accès aux soins de réadaptation ou puissent exercer une activité qui leur permette d’être autonomes financièrement et reconnus au sein de leur communauté. Cela permet de sortir les ménages d’une pauvreté souvent extrême.

Handicap International est notamment présente dans deux camps de réfugiés rohingyas (une ethnie originaire de Birmanie). L'association permet aux personnes handicapées vivant dans les camps et les villages avoisinants de bénéficier de soins de réadaptation, tout en favorisant leur insertion sociale et économique.

Le pays connaît une croissance positive et continue mais inégale, qui se fait bien souvent au détriment de la sécurité des travailleurs, notamment dans le secteur textile. L’effondrement dramatique d’une usine de confection de neuf étages, le Rana Plaza, en avril 2013 (environ 2 000 blessés et un millier de morts), illustre ces négligences des entrepreneurs privés. Handicap International accompagne les personnes handicapées suite à cette tragédie en leur apportant un soutien thérapeutique et en favorisant leur accès à l’emploi.

Les habitants subissent chaque année des catastrophes naturelles de plus ou moins grande importance. Parmi les premières victimes figurent les personnes fragilisées en raison d’un handicap ou de leur âge. Pour gérer ces catastrophes et réduire les risques, Handicap International s’assure que les personnes les plus vulnérables soient intégrées aux plans de secours locaux.

Enfin, pour promouvoir les droits des personnes handicapées, Handicap International met à disposition des informations sur le handicap à différents opérateurs (responsables politiques, chercheurs, étudiants, personnes handicapées...), dans des formats accessibles et pratiques. L’association soutient ainsi un centre de documentation sur le handicap et favorise l’émergence d’un cyber-réseau accessible à tous.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

« Je ne veux pas être un fardeau pour ma famille »
©HI / Philippa Poussereau
Urgence

« Je ne veux pas être un fardeau pour ma famille »

Parmi les 625 000 réfugiés Rohingya au Bangladesh, plusieurs centaines vivent avec un handicap grave. Leurs familles doivent lutter pour prendre soin d’eux dans les conditions de vie difficiles des camps. Noorayesha est partiellement paralysée et ne peut pas quitter sa tente.

Soutenir psychologiquement parents et enfants réfugiés
© Muhammad Azharul Islam / HI
Réadaptation

Soutenir psychologiquement parents et enfants réfugiés

Ayesha Begum a 22 ans. Elle est réfugiée au Bangladesh depuis début septembre où, avec ses trois enfants, elle a rejoint ses frères dans un abri temporaire aux abords du camp de Kutupalong. Son mari a été tué. Elle participe au club des parents organisé par HI pour apporter un soutien psychosocial aux mères réfugiées.

Être réfugié avec un handicap
© Hossain Moazzem / HI
Réadaptation

Être réfugié avec un handicap

Abu Sadeq fait partie des 600 000 Rohingyas qui ont fui la Birmanie depuis le 25 août dernier. Atteint d’une invalidité récente, il raconte sa vie dans le camp d’Uchinprang au Bangladesh :

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Le Bangladesh est l'un des pays les plus pauvres et les moins développés au monde.

Le Bangladesh, pays d’Asie du Sud, est entouré d’Est en Ouest par le géant indien et possède une frontière commune avec le Myanmar (ex-Birmanie) au Sud. Il est l'un des pays les plus pauvres de la planète. On estime que plus de 49.6 % de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de 1,25 $ par jour) . Sa densité démographique est l’une des plus élevées au monde avec 1 218 habitants/km².

Malgré une croissance assez forte, les inégalités restent importantes. La croissance économique est freinée par des catastrophes naturelles récurrentes (cyclones et crues dévastatrices), moussons (cinq mois par an) et des facteurs internes (corruption, faiblesse des infrastructures, etc.). Chaque année, entre 50 à 70 % du territoire est submergé par les eaux qui engloutissent notamment récoltes, habitations et bétail.

Environ 30 000 ONG travaillent dans le pays sur un large éventail de domaines dont le développement social, l'éducation, les droits, le microcrédit, la santé et les questions juridiques. Parmi ces nombreuses ONG, environ 300 ont été amenées à travailler avec des personnes handicapées. La plupart d'entre elles sont de très petites organisations de personnes handicapées locales, qui ont souvent une portée très limitée. Une des principales actions de Handicap International au Bangladesh consiste ainsi à renforcer les capacités de ces organisations de personnes handicapées.

Nos actions
pays
par pays