Go to main content

Bangladesh

HI intervient au Bangladesh depuis 1997 afin que les personnes handicapées soient intégrées dans la société et que leurs droits soient reconnus. HI vient également en aide aux centaines de milliers de réfugiés Rohingyas qui fuient le Myanmar (ex-Birmanie) depuis le mois d’aout 2017. L’association a mobilisé des équipes d’urgence pour venir en aide à ces familles extrêmement fragilisées.

Bangladesh. Raihan, 6 ans, reçoit des soins de réadaptation chaque semaine.

© Shumon Ahmed / CDD

Actions en cours

Suite à l’arrivée massive de plusieurs centaines de milliers de Rohingyas fuyant le Myanmar voisin depuis le mois d’août 217, HI conduit une intervention d’urgence afin d’apporter une aide à ces personnes qui vivent dans des conditions très difficiles. L’association propose notamment des soins de réadaptation, apporte un soutien psychologique et informe les réfugiés au sujet des services proposés par les autres organisations humanitaires. HI assure également le stockage et l’acheminement d’aide humanitaire auprès de ces personnes vulnérables. Ces actions sont susceptibles d’évoluer pour être adaptées à l’évolution de cette crise majeure. Ces activités s’ajoutent aux actions de réadaptation et d’insertion professionnelle menées par HI dans deux camps de réfugiés Rohingyas arrivés au Bangladesh depuis des années.

De plus, dans le pays, HI favorise la prise en compte des personnes les plus fragiles : l’association renforce leur accès aux services (notamment les services de réadaptation et d’insertion professionnelle), et renforce leur intégration dans la société. 

Les enfants handicapés restent parmi les groupes les plus marginalisés dans le pays. Très peu d’entre eux vont à l'école. Invisibles, stigmatisés, ils sont particulièrement exposés aux abus, à l’exploitation et à la négligence. Depuis 2016 et pour une durée de quatre ans, l’association mène le projet Growing Together, soutenu par la Fondation IKEA, qui vise à permettre à 13 000 enfants d’apprendre en jouant dans des espaces sécurisés dans les camps de réfugiés en Thaïlande, au Bangladesh et au Pakistan. De plus, HI mène également un projet qui vise à renforcer la protection des enfants exposés aux abus et à la violence, notamment en sensibilisant les familles et les communautés.

HI renforce aussi le secteur de la réadaptation au Bangladesh, en mettant notamment en place un système de soins de réadaptation de qualité, en collaboration avec le gouvernement. L’association aide également les personnes handicapées à obtenir une source de revenus, à devenir plus autonomes et être mieux reconnues dans leur communauté. Enfin, l’association vise à inclure et favoriser la participation des personnes handicapées dans la gestion des risques de catastrophes naturelles.

 

Paroles du terrain

Les réfugiés rohingyas se préparent à affronter la pluie et les cyclones
© E.Pajot/ HI

Les réfugiés rohingyas se préparent à affronter la pluie et les cyclones

Le plus grand camp de réfugiés du monde est construit sur des collines déboisées, dans une zone sujette aux inondations, au sud du Bangladesh. Avec les pluies attendues en avril et la menace imminentes des cyclones, le personnel de HI se prépare aux conséquences pour les plus vulnérables des inondations et des glissements de terrain.

Etre handicapée dans un camp de réfugiés
© Philippa Poussereau / HI

Etre handicapée dans un camp de réfugiés

Lalu, 9 ans, est née avec une paralysie cérébrale. Elle et sa famille sont originaires du Myanmar. Ils sont arrivés au Bangladesh en septembre dernier. A cause de son handicap, il est difficile pour Lalu d’être réellement intégrée dans le camp de réfugiés et d’avoir accès aux différents services. HI lui est venue en aide.

« J’ai compris à quel point sa vie avait changé »
© HI / P. Poussereau

« J’ai compris à quel point sa vie avait changé »

Farhana, kinésithérapeute chez HI, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés du monde. Ibrahim est l’un des 600 000 réfugiés rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana raconte sa rencontre avec Ibrahim et le travail qu’ils ont fait ensemble.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte du Bangladesh avec la présence de HI

Le Bangladesh, un des pays les plus pauvres et les moins développés au monde, fait face à l’afflux de centaines de milliers de réfugiés Rohingyas arrivés du Myanmar voisin.

HI mène une intervention d’urgence afin d’apporter une aide aux centaines de milliers de Rohingyas qui fuient le Myanmar.

Le Bangladesh, pays d’Asie du Sud, est entouré d’Est en Ouest par le géant indien et possède une frontière commune avec le Myanmar au Sud. Il est l'un des pays les plus pauvres de la planète. On estime que plus de 49.6 % de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de 1,25 $ par jour)[1]. Sa densité démographique est l’une des plus élevées au monde avec 1 218 habitants/km².[2]Malgré une croissance assez forte, les inégalités restent importantes. La croissance économique est freinée par des facteurs internes (notamment la corruption), des catastrophes naturelles récurrentes (cyclones et crues dévastatrices) et par la mousson, qui a lieu cinq mois par an. Chaque année, entre 50 à 70 % du territoire est inondé par les eaux qui endommagent les récoltes, les habitations et déciment le bétail.

Environ 30 000 ONG travaillent dans le pays, dans les domaines du (développement social, de l’éducation, des droits, du microcrédit, de la santé et des questions juridiques. Parmi ces nombreuses organisations, environ 300 ont été amenées à travailler avec des personnes handicapées. La plupart d'entre elles sont de très petites associations de personnes handicapées locales, qui ont souvent une portée très limitée. Une des principales actions de Handicap International au Bangladesh consiste ainsi à renforcer leurs capacités.

 

[1] Source : PNUD, Rapport sur le développement humain 2014.

[2] Source : Banque mondiale 2014.

Nos actions
pays
par pays