Go to main content

République Centrafricaine

En République centrafricaine, HI vient en appui aux organisations humanitaires en proposant des solutions logistiques pour améliorer le stockage et la distribution de l’aide humanitaire.

Chauffeur engagé par Handicap International en RCA.

Chauffeur engagé par Handicap International en RCA. | © Handicap International

Actions en cours

Since 2015, Humanity & Inclusion has been implementing a number of projects to assist NGOs supplying humanitarian aid: repair and upgrading of landing strips, managing regional logistics platforms, storage of cargo, provision of storage space and road transport.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

Réhabilitation et réouverture des pistes d’atterrissage dans les villes de Rafai et de Zémio
© HI

Réhabilitation et réouverture des pistes d’atterrissage dans les villes de Rafai et de Zémio

Dans le Mbomou et Haut-Mbomou en RCA, à la frontière de la République démocratique du Congo, de combats violents entre groupes armés ont fait rage cet été, rendant difficile l’accès humanitaire aux villes de Rafai et Zemio et entrainent un deplacement de populations de plus de 50'000 personnes.  En aout, Handicap International (HI) et le service humanitaire aérien des Nations unies (UNHAS) ont remis en état les pistes des aérodromes de ces villes, maintenant rouvertes au public.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en RCA

Pays le plus pauvre au monde selon les Nations unies, la République centrafricaine est depuis 2013 en proie à des violences ethniques et religieuses.

La République centrafricaine est placée au dernier rang des 188 pays évalués par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) sur l’indice de développement humain. Elle compte un peu moins de 5 millions d’habitants et présente une économie essentiellement agricole de survie.
Le pays connait une instabilité chronique depuis son indépendance en 1958. En 2013, des violences éclatent entre Anti-Balaka (chrétiens) et Seleka (musulmans) faisant basculer le pays dans le chaos. Les civils sont victimes de nombreuses exactions. Près 700 000 personnes ont été déplacées ; un demi-million ont fui dans un pays voisin. La moitié de la population a besoin d’aide humanitaire. L’opération de maintien de la paix (MINUSCA) déployée par les Nations unies en 2014 et comptant près de 12 000 hommes ne parvient pas à rétablir la stabilité.

Nos actions
pays
par pays