Go to main content
 

« JAMAIS JE NE ME SERAIS CRU CAPABLE DE MARCHER SANS BÉQUILLES »

Réadaptation
Liban Syrie

Mohamad est un jeune papa de 32 ans. Grièvement blessé lors du bombardement de sa maison, il a dû être amputé de la jambe gauche pour rester en vie. Soigné par une équipe de Handicap International, il a retrouvé en quelques mois une mobilité qu’il pensait avoir définitivement perdue. 

Mohamad, réfugié syrien au Liban a été amputé de la jambe gauche suite au bombardement de sa maison. Il fait ses premiers pas avec sa prothèse.

© Sarah Pierre /Handicap International

 


« Jamais je n’aurais pensé être capable de faire quelques pas sans mes béquilles, ou de monter et descendre les escaliers aussi rapidement. Aujourd’hui est un jour important ! », raconte Mohamad à la fois ému et enjoué.


Deux mois et demi avant, lorsqu’il a commencé les séances de réadaptation, Mohamad ne pouvait pas sortir de son lit.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Je suis là pour vous renseigner

Claude BRIADE
Directeur Marketing et Communication
(+352) 42 80 60 40
c.briade@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
©HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Quatre mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, HI soutient toujours les victimes de la catastrophe.

Réhabilitation et santé mentale
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation Santé

Réhabilitation et santé mentale

Depuis juin 2017, grâce au partenariat avec le centre de rééducation Mousawat dans la vallée de la Beeka, soutien psychosocial et rééducation vont de pair pour des enfants handicapés au Liban.

Une balle, plusieurs traumatismes
© Handicap International / Abedelrahman Abu Hassanien
Réadaptation

Une balle, plusieurs traumatismes

Mazen est un jeune père de famille de 33 ans. Une balle a traversé ses deux jambes, causant de graves blessures. Aujourd’hui, il ne peut plus travailler.