Accès direct au contenu
 
 

Réhabilitation et santé mentale

Réadaptation Santé
Liban

Depuis juin 2017, grâce au partenariat avec le centre de rééducation Mousawat dans la vallée de la Beeka, soutien psychosocial et rééducation vont de pair pour des enfants handicapés au Liban.

Youssef durant une séance d’ergothérapie avec Maya

Youssef durant une séance d’ergothérapie avec Maya | © Oriane van den Broeck / HI

Une approche globale 

Au centre de Mousawat, dans la vallée de la Bekaa, les travailleurs psycho-sociaux œuvrent en collaboration avec des spécialistes de rééducation. Chaque semaine, l’équipe discute des cas suivis et échange des conseils. Les enfants ont accès à un traitement de réhabilitation complet comprenant kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie et soutien psychosocial. 

300 enfants suivis dans la région 

Environ 300 enfants sont traités chaque année gratuitement grâce à HI. L’association se concentre principalement sur l'intervention précoce chez l’enfant et le suivi des parents d’enfants handicapés. Beaucoup de familles commencent à retourner chez eux et il est important, par exemple, que les parents apprennent les exercices de réhabilitation nécessaires au traitement de leur enfant. 

La notoriété grandissante du centre

La plupart des patients du centre viennent maintenant grâce à des amis, des membres de la famille ou des voisins qui leur ont recommandé les différents services offerts à Mousawat.
Au moins un parent est présent à chaque séance de rééducation. Le centre offre également une prise en charge psychologique des parents et un groupe d’entraide a été créé pour les encourager à se soutenir mutuellement. Car avoir un enfant handicapé n’est pas sans répercussion psychologique pour les parents, surtout dans un environnement stigmatisant. 

L’acceptation de la santé mentale 

Aux débuts du projet, par peur d’être stigmatisés par leur communauté, les parents étaient réticents à l’idée de consulter un psychologue. Aujourd’hui, il leur est devenu commun de faire la demande d’un tel service. 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?

Nous sommes là pour vous renseigner

Christelle BRUCKER
Chargée de Communication
(+352) 42 80 60 36
c.brucker@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI sous le choc devant l’ampleur des besoins de réadaptation à Beyrouth
© Anwar AMRO / AFP
Urgence

HI sous le choc devant l’ampleur des besoins de réadaptation à Beyrouth

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de HI
© Mikhail Alaeddin / Sputnik /AFP PHOTO
Urgence

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de HI

Les scènes de dévastation qui ont suivi une énorme explosion à Beyrouth ne laissent aucun doute quant aux besoins immédiats et urgents des plus de 4 000 personnes blessées. L'équipe d'experts de HI déjà basée dans le pays est prête à ceux qui en ont besoin.

 Covid-19 : HI s’efforce de protéger les populations vulnérables en Thaïlande pour continuer ses opérations
©
Prévention et santé Réadaptation

Covid-19 : HI s’efforce de protéger les populations vulnérables en Thaïlande pour continuer ses opérations

Nipaporn Deang-Ro, kinésithérapeute chez HI, dispense des soins en réadaptation dans les camps de réfugiés. Il raconte comment l’association s’est adaptée à la pandémie.