Goto main content
 
 

Handicap International Luxembourg : en marche vers une société inclusive

Mobilisation Sensibilisation
International Luxembourg

Nous avons tous un rôle à jouer, admettre que la norme n’existe pas est un premier pas. Ce vendredi 03 décembre, à l’occasion de la Journée Internationale des personnes handicapées, Handicap International Luxembourg lance une campagne en faveur de l’inclusion : l’ONG porte un modèle solidaire dans lequel la société s’adapte aux besoins de tous.

Notre campagne sur l'éducation inclusive s'étendra jusque mi-janvier 2022.

Notre campagne sur l'éducation inclusive s'étendra jusque mi-janvier 2022.

Les hommes et les femmes sont aujourd’hui plus que jamais des acteurs de changement, et à ce titre, des parties prenantes privilégiées d’une société inclusive en devenir. Pour y parvenir, ils auront besoin de prendre appui sur des connaissances, des compétences, des valeurs et des attitudes qui leur donneront les moyens de jouer pleinement leur rôle de citoyen du monde.

Le handicap, un problème personnel ? NON !

Le handicap a longtemps été considéré comme un problème de déviance individuelle : c’est la personne qui a une déficience qui doit être « réparée », il faut « restaurer un fonctionnement normal ». Au sein de la société, cela voulait dire que si la personne handicapée était exclue, c’était uniquement à cause des limites imposées par sa déficience « à faire comme les autres ».

Le handicap, une réponse collective ! OUI !

Handicap International Luxembourg retient une interprétation profondément différente du handicap, appelée le « Processus de Production du Handicap » : les personnes handicapées sont dépréciées non pas uniquement en raison de leurs caractéristiques individuelles, mais également à cause des obstacles qu’elles rencontrent dans leur environnement et qui les empêchent de participer pleinement à la société. Ces obstacles sont, entre autres, les attitudes négatives, les politiques et les pratiques discriminatoires, et les espaces inaccessibles. Le handicap n’est donc pas lié à une déficience ou une incapacité, il naît à l’intersection de trois facteurs : environnementaux, personnels et modes de vie.

Qu’est-ce qu’une société inclusive ?

Une société inclusive signifie que chacun a sa place, personne n’est moins à sa place que d’autres, en raison par exemple du handicap, du genre, d’une couleur de peau, mais aussi en raison d’une situation économique ou culturelle. Une société inclusive s'adapte à ses citoyens et non l'inverse. Avec la notion d’inclusion, les frontières sont déplacées et c’est la norme qui intègre les différences et les singularités. Au cœur des préoccupations de Handicap International Luxembourg : la reconnaissance des personnes handicapées en tant que citoyens égaux à tous.

Mais alors, quelle différence avec l’intégration ? L’intégration permet aux exclus du système ordinaire, de faire partie de la société, à condition de “rejoindre la norme”, d’avoir surmonté, voire annulé, ce qui constituait le hors-norme. Dans la notion d’intégration, il ne s’agit pas de changer la société pour s’adapter aux singularités, en modifiant ce qui était défini comme norme, a contrario d’une société inclusive qui induit de transformer le système pour correspondre aux besoins de tous.

Qu’elle soit scolaire, professionnelle ou sociale, l’inclusion nous concerne tous.

Amie vit les résultats de l’éducation inclusive :

Amie Amie Amie Amie

Amie est une petite fille de sept ans vivant dans une zone rurale de la Sierra Leone, qui adore aller à l'école primaire avec ses amis. Amie est née avec un handicap physique et elle a des difficultés de coordination et de force dans certains de ses membres. Par exemple, il lui est difficile de tenir un stylo.

L'école d'Amie participe à un projet qui vise à aider davantage de filles à s'inscrire et à poursuivre leurs études. Dans le cadre du projet, l'école est devenue plus inclusive et a été rénovée pour accueillir les apprenants en situation de handicap, notamment via un accompagnement pédagogique spécifique.

Amie progresse bien dans sa lecture et son écriture et elle a ainsi gagné confiance en ses capacités.

L’éducation inclusive, c’est permettre à tous les enfants d’apprendre ensemble. C’est une démarche qui consiste à réunir tous les enfants, handicapés ou non, dans la même école ou la même classe, peu importe le handicap, le genre, la couleur de peau ou la religion.

« On estime à 150 millions le nombre d'enfants vivant avec un handicap, dont 32 millions ne sont pas scolarisés. Quand ils vont à l’école, ils ne bénéficient pas d’un enseignement adapté et de qualité, et sont souvent séparés des autres enfants. Par ailleurs, 42% des filles terminent l'enseignement primaire contre 50% des garçons. Être une fille handicapée représente donc une double discrimination. »

Mehdi Magha, Directeur de Handicap International Luxembourg

Des chiffres alarmants mettant en exergue de multiples facteurs d’exclusion tel que le handicap et le genre. Des partenariats entre les secteurs sont nécessaires pour éliminer ces obstacles afin de permettre à TOUS les enfants d’accéder à une éducation de qualité.

Anthony et son combat pour l’inclusion professionnelle

Anthony Anthony Anthony Anthony

Anthony Were soutient les enseignants et les enfants dans les écoles inclusives du camp de réfugiés de Kakuma, au Kenya. Il a commencé à perdre son audition à l'âge de 6 ans et a été emmené dans une école spéciale pour sourds.

Anthony est un enseignant formé qui détient un diplôme en éducation spéciale et inclusive. Il aspire à être un champion de l'éducation inclusive pour tous les enfants handicapés.

« L'éducation inclusive encourage les interactions et l'acceptation », a-t-il déclaré lors du lancement officiel du Rapport mondial de suivi sur l'éducation, organisé par l'UNESCO.

Dans notre société, le travail joue un rôle crucial dans la vie d’une personne car non seulement il contribue à couvrir ses besoins de base, mais aussi les besoins d’appartenance, d’estime et d’accomplissement de soi. De fait, c’est souvent par le travail qu’un individu trouve sa place au sein de la communauté en forgeant son identité personnelle et sociale tout en au bien-être de la société entière. Les populations vulnérables, et tout particulièrement les personnes handicapées, sont souvent très peu outillées pour entrer dans le monde du travail et elles sont souvent perçues comme peu performantes. A travers des projets d’insertion professionnelle, on peut favoriser l’accès à l’emploi en accompagnant chaque personne dans son projet professionnel et en soutenant les entreprises et services à devenir plus inclusifs.

Le rêve de Reema comme preuve d’une inclusion sociale réussie

Reema Reema Reema Reema
 

Reema (au centre) a 12 ans. Elle est née avec la phocomélie, une maladie rare qui fait que sa jambe gauche est atrophiée. À 6 ans elle a été abandonnée par sa famille en raison de son handicap. Elle vit désormais dans un orphelinat. En 2013, elle a subi de la chirurgie correctrice car elle dû être amputée pour recevoir une prothèse et a bénéficié de kinésithérapie.

Aujourd’hui elle remarche, peut aller à l’école et jouer comme ses camarades de classe. Du jour où elle a reçu sa prothèse, Reema a commencé à se concentrer à réaliser son rêve d’enfance : devenir danseuse. Récemment elle est arrivée 2ème à un concours de danse.

Interagir avec les autres est essentiel pour s’épanouir en tant que personne : l’école ou le travail sont aussi des espaces de socialisation où l’individu trouve sa place au sein de la communauté à laquelle il appartient.

Incapable ... vraiment ?

L’ONG Handicap International Luxembourg utilise donc des mots forts dans cette campagne et joue avec la perception de négations.

« Avec ces images et ces mots forts, nous avons voulu montrer que notre perception des personnes handicapées ou vulnérables peut être totalement bouleversée en changeant simplement de point de vue. L’interprétation commune que l’on se fait d’une déficience ou d’une différence est ici complétement réinterprétée »


explique Mehdi Magha, Directeur de Handicap International Luxembourg

Pour Handicap International Luxembourg, l’exclusion est le reflet du regard qu’on porte sur ces personnes, biaisé par le prisme à travers lequel la société nous les fait voir : stigmatisation de la différence, attitudes négatives, politiques et pratiques discriminatoires, espaces inaccessibles…Et si nous changions de perspective ? Qu’est-ce qui empêche un enfant paraplégique de faire de la balançoire ? Son fauteuil roulant ? Ou un parc de jeux mal adapté ?
 

Pensons autrement !
Informons-nous et parlons-en autour de nous !
Osons changer de regard !

 
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Vous désirez un complément d'informations ?
Nous sommes là pour vous renseigner

Aude Labbé-Videau

Aude Labbé-Videau
Chargée de Communication / Éducation au Développement et à la Sensibilisation
(+352) 42 80 60 33
a.labbevideau@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Grâce à nos donateurs, tant d'actions réalisées en 2021...
© Suman Buda / HI
Solidarité

Grâce à nos donateurs, tant d'actions réalisées en 2021...

À l’occasion des vœux, découvrez une rétrospective d'actions réalisées en 2021 grâce à l'indispensable soutien de nos fidèles donateurs. Merci pour leur engagement à nos côtés en faveur des populations vulnérables dans le monde. Tous nos vœux de solidarité pour 2022 !

HI fête les 24 ans de son prix Nobel de la paix
© ICBL
Droit

HI fête les 24 ans de son prix Nobel de la paix

Le 10 décembre 1997, Handicap International recevait le prix Nobel de la paix aux côtés des membres de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnel. 24 ans après, le combat continue.

#GivingTuesday 2021 : mobilisez-vous aux côtés de Handicap International
© Quinn Neely
Mobilisation

#GivingTuesday 2021 : mobilisez-vous aux côtés de Handicap International

Le mardi 30 novembre a lieu le Giving Tuesday, journée consacrée à la générosité et à la solidarité qui célèbre le don sous toutes ses formes. Mobilisez-vous à nos côtés et lancez votre collecte en ligne !