Go to main content
 

Les Publications

Par pays

OK

Par activité

Par date de publication

Prévenir, soigner et aider à se relever 13 juillet 2016

Dans l’Etat du Jammu et Cachemire, au nord de l’Inde, Handicap International sensibilise les populations aux risques de restes explosifs de guerre qui contaminent les sols des villages proches de la frontière avec le Pakistan. L’association conduit également des séances de réadaptation auprès des plus vulnérables. 

  • Inde

Restes explosifs de guerre : l'éducation aux risques sauve des vies 7 juillet 2016

En plus d’importantes destructions matérielles, près de 10 000 engins non explosés (roquettes, têtes de missiles, bombes) ont été laissés par le conflit qui a secoué la Bande de Gaza à l’été 2014. Depuis mars 2015, les équipes de Handicap International sensibilisent les habitants des quartiers les plus touchés pour éviter des accidents potentiellement mortels. Illustration avec une séance d’éducation aux risques à Deir Al-Balah qui a abouti au désamorçage de quatre engins non explosés.

  • Palestine

« Le niveau de contamination en Irak est unique » 4 juillet 2016

Simon Elmont, expert en déminage pour Handicap International, coordonne les actions de l’association pour protéger les civils des restes de guerre en Irak. Ces actions visent, à long terme, à dépolluer les zones anciennement contaminées (guerre passées) ou plus récemment touchées par les conflits (territoires occupés par le groupe Etat Islamique). 

  • Irak

Réduire les risques liés à la prolifération des armes 30 juin 2016

Handicap International a sensibilisé près de 20 000 personnes aux risques liés aux armes légères et aux restes explosifs de guerre dans le Nord du Mali depuis mars 2016. Cette campagne de sensibilisation durera encore plus d’un an. Objectif : éviter les accidents encore nombreux dans cette région du pays, théâtre de lourds combats en 2012-2013, et où les armes prolifèrent.


Partager son expérience, pour reprendre confiance 22 juin 2016

Handicap International mène en Irak des séances de soutien psycho-social pour les personnes affectées par la crise, avec une attention particulière pour les populations déplacées. Dans le gouvernorat de Kirkouk, des sessions de groupe ont lieu régulièrement. Elles ont pour but d’encourager les participants à surmonter leurs traumatismes liés au conflit.


« C’est notre devoir de faire entendre notre voix » 22 juin 2016

Depuis 2014, Handicap International intervient en Irak, aussi bien auprès des déplacés irakiens que des réfugiés syriens. Au Kurdistan, l’association a développé un projet régional visant à faire émerger des représentants syriens à même de promouvoir les droits des personnes handicapées et blessées qui ont fui les combats en Syrie et trouvé refuge dans les pays de la région.

  • Irak

« C’est très dur, mais au moins, nous ne vivons pas dans la rue » 22 juin 2016

Comme près d’une personne sur dix en Irak, Hamed a dû fuir sa ville d’origine à la suite de combats. Amputé d’une jambe suite à une blessure, il vit avec sa femme dans une situation de grande précarité. Le couple bénéficie des activités de soutien psycho-social de Handicap International, qui propose également à Hamed des séances de réadaptation.

 

  • Irak

« Pour le bonheur de mon fils » - Naseem initiative 22 juin 2016

Awyar a 6 ans et est atteint de paralysie cérébrale depuis sa naissance. Handicap International propose au petit garçon des séances de réadaptation, auxquelles son père participe activement.

  • Irak

Prévenir les risques pour sauver des vies 22 juin 2016

Depuis le début de son intervention d’urgence en Irak, en 2014, Handicap International conduit des activités d’éducation aux risques des mines auprès de la population, dans plusieurs gouvernorats du pays. Améliorer la sécurité des déplacés, des rapatriés et de la population locale représente l’un des engagements majeurs de l’association dans la région.  

  • Irak

« Nous nous relevons ensemble de la même tragédie » 22 juin 2016

En juin 2016, après deux ans de combats entre les forces irakiennes, kurdes et le groupe État Islamique, on compte plus de 3.4 millions de déplacés en Irak. Depuis le début de la crise, Handicap International intervient auprès de ces déplacés. Mais l’association compte aussi parmi ses employés des personnes qui partagent leurs conditions. Hareth, Zahra et Rana ont fui leur ville pour échapper aux combats et racontent leur histoire.

  • Irak

Saadi : « Ma famille est tout ce qui me reste » 21 juin 2016

Perdue au milieu des champs, une baraque de ciment se dresse à l’horizon. Lorsque l’équipe de Handicap International frappe à la porte, une petite fille aux cheveux roux et aux yeux scintillant ouvre la porte, un grand sourire se dessinant spontanément sur son visage. Elle invite Hareth, kinésithérapeute et Zahra, assistante sociale à rentrer à l’intérieur de l’habitation. Au milieu des 4 murs de briques grises, Saadi est allongé sur un matelas. Le père de la petite Diana est encore fatigué et peut difficilement se déplacer. Il passe le plus clair de ses journées entouré de sa femme et de ses enfants, allongé sur le sol de béton, à ressasser les évènements qui l’ont mené à cette situation.
 

  • Irak

Abdelillah : Les yeux vers l’avenir 21 juin 2016

Abdelillah a perdu l’une de ses jambes lors de conflits armés dans sa ville d’origine, en Irak, il y a plus de dix ans. En 2014, lorsque le groupe Etat Islamique a pris le contrôle de sa région, Abdelillah a fui avec les membres de sa famille, vers le nord du pays. Dans le cadre de l’assistance aux déplacés irakiens, Handicap International propose à Abdelillah des séances de soutien psycho-social et de kinésithérapie.

  • Irak

De l’éducation en langues des signes à l’amitié – l’histoire de Moussifa 14 juin 2016

Moussifa est née en 2007 – longtemps privée de scolarité primaire du fait de son handicap auditif et de la situation difficile de sa famille, elle a finalement pu s’inscrire à l’école grâce aux efforts de Handicap International auprès des autorités scolaires togolaises. Elle est aujourd’hui en deuxième année d’école primaire… dans une classe (presque) comme les autres.

  • Togo

Handicap International part en guerre contre les mines et restes explosifs 14 juin 2016

Handicap International démarre des opérations de déminage en République démocratique du Congo (RDC). L’organisation et son partenaire local, AFRILAM (Afrique pour la lutte antimines), commencent ce mois de juin à déminer un terrain de 50 000 mètres carrés, soit l’équivalent de 8 terrains de football, à une quinzaine de kilomètres de Kinsagani, préfecture de la province de Tshopo, au Nord-Est du pays.


Afrique de l’Ouest : L’éducation inclusive, premier pas vers l’intégration des enfants handicapés 13 juin 2016

Depuis 2012, Handicap International mène le projet APPEHL (Agir pour la pleine participation des enfants handicapés par l’éducation) pour améliorer la scolarisation de 170 000 enfants handicapés dans 9 pays d’Afrique de l’Ouest. Sandra Boisseau, qui coordonne le projet pour l’association depuis Dakar (Sénégal), revient sur les actions menées afin de lever les barrières à l’éducation pour ces enfants.

  • Togo